Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le Président russe s'est rencontré avec le ministre indien de l'Industrie du pétrole et du gaz

    Economie
    URL courte
    0 0 10
    NEW DELHI, 3 décembre - RIA Novosti. Le Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, et le ministre indien de l'Industrie du pétrole et du gaz, Mani Shankar Aiyar, ont discuté de divers aspects de la coopération entre leurs deux pays respectifs dans la sphère énergétique, et plus précisément dans une utilisation plus intense des ressources énergétiques en Sibérie Orientale (Russie).

    Comme l'a fait remarquer, au cours de cette rencontre, le chef de l'Etat russe, "la coopération bilatérale dans le secteur énergétique a reçu, depuis ces dernières années, un nouveau souffle sur bien des axes". Cela dit, Vladimir Poutine a évoqué de gros projets d'investissement, tels que "Sakhaline-1", par exemple, projet dont la réalisation associe, entre autres, la partie indienne. "Je suis très heureux que vous vous êtes également entendus sur d'autres projets de taille", a noté le chef de l'Etat russe.

    Vladimir Poutine a aussi insisté sur l'importance du sujet abordé par le ministre indien de l'Industrie du pétrole et du gaz, et plus précisément de l'utilisation des ressources naturelles de la Sibérie Orientale et du débouché de ces hydrocarbures russes sur le littoral du Pacifique.

    Et d'ajouter: "Nous examinons ces problèmes avec bien des partenaires, y compris avec la République populaire de Chine (RPC)". "On doit régler, entre autres, des questions liées au transport, et avant tout, au transport par pipelines. Il nous faut aussi réfléchir en commun aux efforts à déployer pour effectuer une prospection supplémentaire des ressources naturelles en Sibérie Orientale", a signalé le Président russe. "Je suis tout à fait certain que les réserves en sont sous-estimées", a-t-il dit. Vladimir Poutine a admis que le débouché des hydrocarbures russes sur le littoral du Pacifique ne manquerait pas d'améliorer l'approvisionnement en énergie dans cette partie du monde.

    Le Président russe a également qualifié de parfaitement opportune l'initiative avancée parle ministre indien de l'Industrie du pétrole et du gaz pour convoquer, à New Delhi, une rencontre des fournisseurs et des importateurs d'hydrocarbures en Asie.

    Pour sa part, Mani Shankar Aiyar a dit avoir déjà transmis à son collègue russe - Viktor Khristenko - l'invitation à venir à cette conférence internationale des fournisseurs et des importateurs de pétrole en Asie, forum qui va se dérouler à New Delhi le 6 janvier prochain. "Dès que le pétrole russe fera son apparition sur le littoral du Pacifique, la concurrence augmentera entre le brut venant de la Russie et celui du Golfe, du Proche-Orient", a fait remarquer le ministre indien.

    Mani Shankar Aiyar a tenu à rappeler que la coopération dans le secteur énergétique entre l'Inde et la Russie ne datait pas d'hier mais comptait d'ores et déjà de longues années. "Mais si, à l'époque de l'Union Soviétique, il s'agissait essentiellement de l'assistance et du commerce, dans nos relations avec la Russie, il s'agit principalement des investissements et des know-how", estime Mani Shankar Aiyar. "Et si tout se passe, comme nous l'espérons bien, les investissements n'iront plus à l'avenir à un sens unique, mais seraient plutôt réciproques, en allant tant en Russie qu'en Inde", a poursuivi le ministre de l'Industrie du pétrole et du gaz de l'Inde.

    Mani Shankar Aiyar a, en outre, hautement apprécié le projet d'annulation de la dette en roupies sous forme d'investissement d'une partie de cette dette dans des projets énergétiques conjoints.

    Lire aussi:

    Trump veut pousser les USA en tête du secteur énergétique
    Boycott au sommet: l’Inde boude la «Nouvelle route de la soie»
    Idiotie géopolitique ou la guerre inutile entre l'Inde et la Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik