Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La filiale de Gazprom n'a pas encore décidé combien elle pourrait débourser pour la filiale de Ioukos

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 7 décembre - RIA Novosti. La somme que Gazpromneft pourra proposer pour un paquet d'actions de Iouganskneftegaz, principale unité de production de Ioukos, sera définie par le conseil des directeurs de Gazprom, a annoncé ce mardi aux journalistes le vice-ministre du Développement économique et du Commerce Andréi Charonov.

    Le gouvernement étudie actuellement un projet de directive autorisant Gazpromneft à participer aux enchères sur Iouganskneftegaz, a-t-il annoncé.

    Le document doit être signé par le premier ministre Mikhaïl Fradkov, a-t-il précisé.

    Les journalistes lui ont demandé de commenter l'information publiée mardi, selon laquelle les actifs de Rosneft ne suffirait que pour acheter 6,7% des actions de Gazprom au lieu des 10,7% nécessaires pour que l'Etat s'approprie le bloc de contrôle du géant gazier. "Je n'ai pas encore vu les résultats de l'évaluation mais de toute façon ils ne peuvent qu'être préalables", a-t-il répondu.

    "Je peux dire, pour la forme, que si les actifs de Rosneft s'avèrent insuffisants, l'Etat devra en chercher d'autres pour remplir ses engagements", a déclaré le vice-ministre.

    Andréi Charonov a précisé qu'en concevant la fusion de Gazprom et de Rosneft le gouvernement estimait que les actifs de Rosneft suffisaient pour augmenter la participation de l'Etat dans le capital de Gazprom de manière à s'approprier le bloc de contrôle (51%). A l'heure actuelle, l'Etat ne possède que 37,8% du capital social du géant gazier.

    Le ministère du Développement économique et du Commerce intervient en faveur de l'idée de la création en perspective d'une bourse de produits pétroliers.

    "Je pense que c'est une nécessité", a dit Andréi Charonov qui a fait remarquer cependant que dans la situation actuelle les bourses ne sont pas en mesure de signaler les fluctuations des prix parce qu'elles sont très peu fréquentées.

    "A l'heure actuelle, il n'y a pas de marché pétrolier en Russie. Le pétrole circule à l'intérieur des sociétés à intégration verticale. Elles ne vendent pas le pétrole, elle le passe de distribution en distribution", a expliqué le vice-ministre.

    Il n'a pas dit comment il est possible de résoudre ce problème mais a exprimé sa certitude qu'il est nécessaire de le régler pour protéger le marché intérieur des prix élevés des produits pétroliers.

    "On n'a pas d'explication rationnelle à la hausse des prix consécutive à des prix élevés du pétrole. On peut dire qu'il existe une collusion entre les producteurs", a ajouté le vice-ministre.

    Lire aussi:

    Gerhard Schröder pourrait présider le conseil d'administration de Rosneft
    Schröder chez Rosneft: Merkel en colère
    ExxonMobil veut chercher du pétrole en Russie malgré les sanctions
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik