Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le président russe a rencontré le premier ministre luxembourgeois

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 14 décembre - RIA-Novosti. Le président russe, Vladimir Poutine, a invité le premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, à discuter du problème des investissements dans l'économie russe.

    Selon le chef de l'Etat russe, au cours des neuf premiers mois de 2004, plus de 6,7 milliards de dollars ont été investis en Russie par le biais du centre financier international du Luxembourg.

    Cependant, le montant de placements luxembourgeois n'atteint que 30 millions de dollars. Le président russe a espéré qu'il pourrait en discuter avec Jean-Claude Juncker.

    D'après lui, les actuels entretiens porteront sur les relations bilatérales compte tenu du fait que le Luxembourg assurera en 2005 la présidence tournante de l'Union européenne.

    "Je répondrai volontiers aux questions qui présentent de l'intérêt notamment du point de vue de l'évolution de la situation politique dans notre pays", a dit Vladimir Poutine.

    Le premier ministre luxembourgeois a pour sa part qualifié de bonnes les relations entre les deux pays.

    Selon lui, elles se développent dans une atmosphère de confiance et de compréhension mutuelle.

    Aux dires de Jean-Claude Juncker, le Luxembourg cherche à freiner ses tentatives, purement européennes, faites pour donner des leçons à la Russie et au monde entier. Il a souhaité que la présidence luxembourgeoise de l'Union européenne contribue à promouvoir les relations entre la Russie et l'UE.

    S'agissant de sa rencontre avec le président russe, Jean-Claude Juncker a indiqué que les deux hommes avaient un choix devant eux : perdre du temps en discutant des questions qui ne posent pas de problèmes ou bien se pencher sur l'état des relations bilatérales et sur les moyens d'améliorer leur qualité.

    "Je propose de discuter des problèmes qui attendent leur solution", a dit le premier ministre.

    D'après lui, tout ce qui concerne la Russie n'est pas étranger à l'UE, car elle est un des acteurs principaux en Europe.

    Les dirigeants du Luxembourg ont jugé nécessaire de se rendre à Moscou avant d'assumer la présidence de l'Union européenne.

    "Pour nous, les relations avec la Russie revêtent une importance capitale. C'est juste tant pour l'Europe dans son ensemble que pour le Luxembourg", a indiqué Jean-Claude Juncker. Il estime nécessaire de profiter du temps qui reste avant le prochain sommet Russie-UE qui aura lieu à Moscou au mois de mai 2005.

    Lire aussi:

    «C’est ma femme? Ha non, c’est Merkel». La dernière mésaventure de Jean-Claude Juncker
    Quand Jean-Claude Juncker snobe l’anglais au profit du français
    Jean-Claude Juncker: arriver au sommet de l’Onu à Genève bourré, c’est fait!
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik