Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les industriels russes ouvriront leur bureau à Bruxelles

    Economie
    URL courte
    0 2 0 0
    MOSCOU, 15 décembre - RIA-Novosti. L'Union des industriels et des entrepreneurs de Russie (UIER) ouvrira sa représentation auprès de la Commission des communautés européennes à Bruxelles. Cette décision a été prise à la réunion du bureau de la direction de l'UIER, a fait savoir, après la réunion, le vice-président de l'UIER Igor Jurgens.

    "Cette représentation aura pour vocation principale d'étudier et d'analyser la législation de l'UE, de contribuer au rapprochement entre cette législation et les lois russes et d'élaborer les actes législatifs communs en vue de créer un Espace économique européen commun", a dit Igor Jurgens.

    L'ouverture de la représentation permettra de développer le réseau d'information et de consultations pour les entrepreneurs russes, a-t-il ajouté.

    De l'avis d'Igor Jurgens, la représentation de l'UIER recevra l'accréditation à Bruxelles dans trois mois.

    Il estime que l'ouverture du bureau de l'UIER en Belgique contribuera au rapprochement de la Russie avec les plus grandes organisations internationales. "L'UIER voudrait que la Russie adhère à l'OMC l'année prochaine et que le marché commun avec l'UE soit créé dans 5 à 7 ans", a dit Igor Jurgens.

    Les griefs fiscaux avancés à "Vympelcom" (en Russie, cette compagnie est plus connue sous la dénomination de Bee-Line) auront des effets très négatifs sur le climat d'investissement en Russie, estime le vice-président de l'Union des industriels et des entrepreneurs de Russie.

    Igor Jurgens a exprimé l'espoir que les griefs fiscaux avancés à "Vympelcom" ne signifient pas la révision des résultats de la privatisation. "Nos percepteurs (le fisc) versent des kopecks au budget, mais perdent des milliards", a dit Igor Jurgens.

    Il a fait savoir que les membres du bureau de la direction de l'UIER avaient une attitude négative envers cet état de choses.

    Lire aussi:

    Le Président moldave a déclaré qu'il ne signerait «aucune loi antirusse»
    Les ports russes et syriens bientôt liés par une ligne maritime directe
    «Nous ne devons pas mettre la Russie au pied du mur», comme le veulent les USA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik