Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La Russie créera un brise-glace atomique de nouvelle génération d'ici 2014

    Economie
    URL courte
    0 4 0 0

    Un nouveau brise-glace de la nouvelle génération devrait sortir des chantiers navals russes vers 2014, a annoncé le ministre des Transports de la Fédération de Russie, Igor Lévitine.

    Un nouveau brise-glace de la nouvelle génération devrait sortir des chantiers navals russes vers 2014, a annoncé le ministre des Transports de la Fédération de Russie, Igor Lévitine.

    "D'ici à 2014, il est indispensable de développer, de construire et de mettre en exploitation un nouveau brise-glace atomique de la nouvelle génération", a dit le ministre qui intervenait vendredi à la réunion du Collège maritime près le gouvernement de la Fédération de Russie.

    Aujourd'hui, la flotte de brise-glaces atomiques de Russie se compose de huit navires. Un programme de prolongation de la durée d'exploitation des brise-glaces en service est en cours de réalisation. En 2006, on envisage d'achever la construction et de lancer un neuvième brise-glace, le "Cinquantenaire de la victoire", dont la construction a commencé il y a dix ans aux Chantiers de la Baltique (Saint-Pétersbourg).

    "La prolongation de la durée d'exploitation des brise-glaces en service et le lancement d'un nouveau brise-glace offrira un délai de grâce à la navigation par la voie septentrionale jusqu'en 2013", a dit le ministre.

    Igor Lévitine a noté l'absence de système unifié de gestion de la flotte des brise-glaces atomiques depuis 1991. Le ministre à proposé de confier la gestion des brise-glaces atomiques à l'Entreprise unitaire fédérale Rosmorport.

    La Russie est le seul pays à posséder une flotte de brise-glaces atomiques.

    Lire aussi:

    Le plus puissant brise-glace nucléaire au monde mis à l’eau à Saint-Pétersbourg
    Poutine: la construction des brise-glaces nucléaires sera financée à 100%
    Un brise-glace atomique géant bientôt mis à l’eau en Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik