Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Gryzlov : la Russie devrait moins écouter les déclarations du département d'Etat américain au sujet de Iouganskneftegaz

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 21 décembre - RIA Novosti. Le président de la Douma, Boris Gryzlov, estime que la Russie devrait moins écouter les déclarations du département d'Etat américain au sujet de la vente aux enchères d'actions de Iouganskneftegaz.

    "C'est notre affaire intérieure, elle s'est déroulée dans le respect de la loi en vigueur", a déclaré le président de la chambre basse du parlement russe.

    Le porte-parole du département d'Etat américain, Richard Boucher, avait déclaré la veille que la vente d'actions de Iouganskneftegaz n'avait pas conforté la confiance dans les opérations d'affaires en Russie.

    "Nous attendions une décision sur l'affaire Ioukos qui permettrait d'appliquer la législation fiscale tout en évitant d'infliger des pertes aux investisseurs, aux créanciers et aux clients. Nous ne considérons pas que la vente aux enchères a été une mesure allant dans cette direction", avait-il dit.

    Boris Gryzlov s'est refusé à commenter le résultat des enchères. "Comment pourrais-je les commenter quand il existe des règles qui doivent être respectées et quand tout s'est déroulé dans le respect de ces règles", a-t-il souligné.

    A son avis, cette question doit être posée à ceux qui ont conduit les enchères.

    Plus tôt, le groupe des députés Rodina à la Douma avait fait savoir son intention d'interpeller le Parquet général pour se renseigner sur les véritables propriétaires de la société Baïkalfinansgroup et sur l'origine des fonds avec lesquels avaient été achetées les actions de Iouganskneftegaz.

    Boriz Gryzlov a annoncé que cette question n'avait pas été examinée mardi au Conseil de la chambre basse. "Mais si elle est posée à une séance plénière, nous ouvrirons un débat", a-t-il ajouté.

    Le président du comité des affaires internationales de la Douma, Konstantin Kossatchev, a déclaré à son tour aux journalistes qu'il ne pourrait faire des déclarations au sujet de Iouganskneftegaz que lorsque toute la clarté serait faite sur son acquéreur.

    "Le département d'Etat s'est un peu hâté, c'est lorsqu'on a toute l'information qu'on doit tirer des conclusions", estime le député qui considère les propos de Richard Boucher "non comme une déclaration ou comme une constatation mais comme une manière de poser une question".

    Le président du comité de la politique économique, Valeri Draganov, estime lui aussi que la déclaration du département d'Etat a été prématurée. "D'autant que, du point de vue du droit, la vente a eu lieu", a-t-il souligné.

    Il a rappelé que c'est déjà pour la troisième fois depuis le mois dernier que Richard Boucher se met à parler d'une dégradation du climat en Russie préjudiciable aux investissements qui, cependant, ne cessent d'affluer dans notre pays.

    Baïkalfinansgroup a acheté aux enchères dimanche dernier 76,79% des actions de Iouganskneftegaz, principale unité de production de Ioukos, pour plus de 260 milliards de roubles.

    Lire aussi:

    Les Forces aérospatiales russes assurent la paix dans l’espace
    Ukraine: un petit-déjeuner avec la vice-ministre de l'Intérieur adjugé pour 423.000 USD
    1 M EUR pour la «montre de Poutine»: une ruse absolue, selon le Kremlin
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik