Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les délais de l'introduction de la monnaie unique de l'Union Russie-Biélorussie seront cités en février prochain

    Economie
    URL courte
    0 2 0 0
    MINSK, 21 décembre - RIA Novosti. D'ici la mi-février prochain, la Russie et la Biélorussie vont nettement formuler leurs prises de position concernant les délais de l'introduction de la monnaie unique sur toute l'étendue de l'Union Russie-Biélorussie. C'est ce qu'a notamment fait savoir le Premier ministre de la Fédération de Russie, Mikhaïl Fradkov, en intervenant, ce mardi, à l'issue d'une réunion du Conseil des ministres de l'Union.

    "Cette question se trouve sous un contrôle permanent. Qui plus est, un groupe de travail est spécialement formé pour pouvoir y apporter des précisions nécessaires et étudier de plus en plus profondément le problème lui-même", a indiqué Mikhaïl Fradkov.

    Rappelons qu'au milieu de l'année qui s'en va, le Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, et le Président de la Biélorussie, Alexandre Loukachenko, se sont entendus pour introduire le rouble à titre de monnaie unique à partir de 2006 et non pas dès 2005 comme cela a été prévu auparavant. Conformément à cette décision des deux chefs d'Etat, un plan a été élaboré pour corriger les délais de l'introduction de la monnaie unique de l'Union Russie-Biélorussie.

    D'ici la fin de l'année en cours, la Russie et la Biélorussie vont aussi décider définitivement des volumes de fournitures de gaz russe et des prix de celui-ci.

    "Nous avons décidé des volumes de gaz à livrer, et en ce qui concerne les prix du gaz, ils correspondent à ce prix qui figure au contrat de 2004", a noté Mikhaïl Fradkov.

    Cela dit, il a promis que les prix du gaz russe n'augmenteraient pas en 2005.

    "Pour le moment, nous ne sommes pas arrivés à un consensus avec la partie biélorusse pour les prix du gaz. Quoi qu'il en soit, l'année 2005 approche, et nous sommes tout bonnement obligés de régler ce problème dans les meilleurs délais", a fait remarquer Mikhaïl Fradkov.

    A signaler qu'en 2004, le prix du gaz russe était de 46,68 dollars pour mille mètres cubes, alors que la partie biélorusse n'a suggéré que 39,56 dollars pour mille mètres cubes en 2005.

    Pour ce qui est des livraisons de pétrole russe en Biélorussie, la solution du principal problème y est en quelque sorte prédéterminée, si l'on reprend les termes exacts de Mikhaïl Fradkov. Selon le chef du gouvernement russe, d'ici fin d'année, toutes les formalités techniques y seront remplies, comme il se doit.

    A l'issue de cette année, la croissance de l'économie russe sera de 6,8 à 6,9%, et la croissance industrielle en Russie sera de 6,3-6,4%.

    "Quoi qu'il en soit, a reconnu Mikhaïl Fradkov, l'inflation dépassera manifestement nos prévisions, et nous en étudions les causes".

    Selon lui, les revenus de la population cette année augmenteront de 9%.

    "Cette année, nous avons obtenu sur toute la gamme macro-économique les indices prévus. Somme toute, nous constatons la stabilité du développement macro-économique du pays", a indiqué Mikhaïl Fradkov.

    "Cela nous permet d'affirmer que nous sommes en train de déboucher sur les paramètres de l'accomplissement de la tâche du doublement du produit intérieur brut (PIB)", a dit en conclusion le Premier ministre russe.

    Lire aussi:

    Défense russe: les manœuvres russo-biélorusses purement défensives
    Minsk indigné par l’attitude de la police française à l’égard de son équipe de hockey
    La Biélorussie pourrait acheter des missiles russes Iskander
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik