Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le tribunal de Houston reviendra à l'examen de l'affaire IOUKOS

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    WASHINGTON, 22 décembre - de notre correspondant Arkadi Orlov. Le tribunal des faillites de Houston (Sud du Texas) reprendra mercredi l'examen de l'affaire IOUKOS en vue de la réorganisation de cette compagnie, a fait savoir Leticia Clark, assistante du juge chargée de l'affaire IOUKOS.

    Vendredi dernier, Leticia Clark a prononcé la décision sur la suspension de toutes les opérations avec les actifs de IOUKOS, y compris la vente aux enchères des actions de "Youganskneftegaz" qui a eu lieu le 19 décembre. La décision du tribunal ne concernait pas le gouvernement de la Russie, mais elle avait en vue "Gazprom" et les banques occidentales qui envisageaient d'accorder des crédits pour que "Gazpromneft" puisse participer à la vente aux enchères de "Youganskneftegaz".

    La compagnie "BaïkalFinansGroup", gagnante des enchères, n'a pas été mentionnée dans la résolution.

    Puisque la décision de la juge Leticia Clark avait un caractère temporaire, les représentants de IOUKOS à Houston ont déclaré la semaine dernière qu'ils avaient l'intention de profiter des dix jours qui leur étaient accordés pour obtenir, en fin de compte, l'interdiction des opérations avec les valeurs mobilières de la compagnie pétrolière en vue de défendre ses actifs et de procéder à la réorganisation de IOUKOS.

    Comme l'a fait savoir alors à RIA-Novosti Michael Lake, représentant de IOUKOS aux Etats-Unis, les avocats de la compagnie pétrolière ont déjà demandé à l'arbitrage international d'examiner leur contentieux avec les autorités russes (y compris le remboursement des pertes) et comptent sur le concours du tribunal américain et de la juge Leticia Clark à ce procès également.

    Lire aussi:

    Le tribunal de Bruxelles lève le gel des actifs russes en Belgique, dont ceux de Sputnik
    Affaire Ioukos: les ex-actionnaires retirent la plainte contre la Russie en Belgique
    Ioukos: les ex-actionnaires renoncent aux actifs russes, la justice russe confirme
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik