Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La croissance économique dans les pays de la CEEA reflète les processus d'intégration

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    ASTANA, 23 décembre - RIA Novosti. La croissance économique dans les pays de la Communauté économique eurasiatique reflète les processus d'intégration en cours, a déclaré lors d'un point de presse jeudi à Astana le secrétaire général de la CEEA, Grigori Rapota, au terme d'un entretien avec le président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaev.

    "On peut affirmer que l'économie s'est ranimée dans tous les Etats membres ; c'est dans une certaine mesure le résultat des processus d'intégration en cours", a-t-il dit.

    "On constate notamment une réanimation de l'afflux d'investissements dans les pays membres de la CEEA et de la coopération dans ce domaine", a-t-il fait remarquer.

    "Il existe déjà nombre de projets d'intégration qui sont en cours de réalisation, notamment avec l'aide de la CEEA, dans les domaines de l'énergie, du transport, de l'industrie minière", a-t-il poursuivi.

    Il a rappelé la signature d'une "série d'accords appelés à aider à la mise en place d'un espace juridique". "Il existe en même temps des problèmes dont le règlement s'est ralenti pour des raisons objectives. Par exemple, la formation des tarifs douaniers communs qui constituent la base de l'Union douanière n'avance que très lentement".

    D'autre part, "le problème du tarif ferroviaire unique de tous les pays de la CEEA attend toujours sa solution", a dit Grigori Rapota. "Mais il existe pourtant des projets en cours de réalisation, notamment la formation des tarifs uniques et la création de corridors de transport eurasiatiques, qui permettent de s'attaquer aussi à ce problème fondamental", a-t-il fait remarquer.

    "Nous avons des idées pour redresser la situation", a assuré le secrétaire général de la CEEA.

    La Communauté économique eurasiatique regroupe la Russie, la Biélorussie, le Kazakhstan, la Kirghizie et le Tadjikistan. L'Ukraine, la Moldavie et l'Arménie bénéficient du statut d'observateur dans cette organisation.

    Lire aussi:

    Rosatom fournira à la France une plateforme pour tester les «réacteurs du futur»
    Au téléphone avec Macron, Xi Jinping lui propose de construire la route de la soie
    La nouvelle Route de la soie, la multipolarité économique en marche
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik