Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Achkhabad veut augmenter le prix du gaz turkmène livré à la Russie et à l'Ukraine

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    ACHKHABAD, 27 décembre -de notre correspondant, Viktor Panov. Si le prix du gaz naturel turkmène qui doit être livré à la Russie et à l'Ukraine en 2005 ne parvient pas à être concerté d'ici au 30 décembre 2004, la partie turkmène sera contrainte de cesser ses fournitures par gazoduc le 31 décembre 2004 à 24h00, heure d'Achkhabad, a fait savoir lundi le service de presse du ministère des Affaires étrangères de la république.

    En décembre 2004, plusieurs tours de pourparlers sur les fournitures de gaz turkmène en 2005 à la Russie et à l'Ukraine se sont tenus au niveau des experts, mais les négociateurs ne sont pas parvenus à ce jour à s'entendre sur le prix du gaz. La partie turkmène est disposée à poursuivre les discussions sur cette question jusqu'à la fin de l'année en cours, dit le communiqué du MAE, qui précise que "cette décision n'a aucun caractère politique". Cette mesure est conditionnée par le fait que, jusqu'à présent, les contrats appropriés pour 2005 n'ont pas été conclus", souligne le communiqué du MAE turkmène.

    Début décembre, la Turkménie a proposé de fixer un nouveau prix du gaz naturel pour les consommateurs de Russie et d'Ukraine. En 2005, le gaz devrait être vendu à hauteur de 60 dollars les 1000 mètres cubes, soit 16 dollars de plus qu'en 2004.

    Selon les autorités turkmènes, "le prix actuel du gaz naturel turkmène est sensiblement inférieur au prix mondial moyen, lequel accuse une tendance régulière à la hausse depuis les dix dernières années". Par ailleurs, en Turkménie, on ne cache pas son mécontentement face à l'augmentation de 5-10 fois du prix des marchandises, notamment des tuyaux et autres produits métalliques, des réactifs chimiques et des équipements livrés dans le cadre de l'accord de compensation existant au titre du volet marchandises des règlements, en échange du gaz turkmène.

    Le gouvernement de la république souligne que "le nouveau prix du gaz proposé par le Turkménistan est nettement inférieur au prix mondial moyen et est au niveau minimum".

    Lire aussi:

    La population turkmène décimée depuis la prise de Mossoul par Daech
    Nord Stream 2 ferait gagner aux Européens huit milliards d’euros
    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik