Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le ministre Gordeïev n'a pas besoin du leasing du matériel étranger

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 16 février - RIA Novosti. Le ministre russe de l'Agriculture, Alexéi Gordeïev, se dresse contre les achats de matériel agricole étranger pour le complexe agro-industriel russe.

    "Je suis catégoriquement contre tout soutien aux producteurs de matériel agricole étrangers avec des fonds budgétaires. Il faut que nous produisions notre matériel national", a-t-il déclaré dans son intervention à la Douma.

    Interrogé par les députés, il a reconnu que le principal problème de l'agriculture est que ce secteur n'est pas attrayant. "Il faut reconnaître que l'agriculture est, tout compte fait, la reproduction de la pauvreté en Russie car c'est la partie la plus pauvre de la population du pays qui travaille dans l'agriculture", a-t-il dit.

    "Le niveau extrêmement bas des salaires à la campagne repousse la jeunesse. Une politique complexe s'avère donc nécessaire", estime le ministre.

    "De ce point de vue, la politique agricole doit être considérée comme celle du développement de la campagne", a-t-il déclaré.

    Les 2 190 millions de roubles (1 dollar US = 28,02 roubles) alloués à la réalisation du programme ciblé de développement social de la campagne en 2005 représentent 72% de la somme demandée, a-t-il indiqué.

    Bien que ce programme ait été soutenu et approuvé au niveau régional, il ne change pas de façon radicale la situation à la campagne, surtout dans les régions où prédomine l'agriculture, a informé le ministre.

    A son avis, le redressement de la situation est en premier lieu une question de politique budgétaire.

    Les mesures mises en œuvre favorisent les exploitations efficaces qui ne représentent que 25% à 30% de leur totalité, a ajouté Alexéi Gordeïev qui a rappelé qu'a heure actuelle on décompte 150 000 localités rurales dans le pays.

    "8% ou 9% de ces localités sont déjà désertes. Dans 20% il ne reste pas plus de dix habitants", a dit le ministre avant d'ajouter qu'un tiers des localités rurales sont des villagesmourants.

    De ce fait, il est possible de prévoir la désertion de territoires immenses et l'apparition d'une "situation où la Russie pourrait se voir accusée d'incapacité à gouverner ses territoires", a déclaré le ministre de l'Agriculture.

    Lire aussi:

    Les agriculteurs français condamnés à disparaître?
    La Russie reprendra la palme des exportations de blé, selon le ministre de l'Agriculture
    Poutine: une récolte de blé record attendue cette année en Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik