Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Transneft se prépare à la construction de l'oléoduc du Nord

    Economie
    URL courte
    0 3 0 0
    MOSCOU, 16 mai - RIA Novosti. L'oléoduc passant vers l'Océan Glacial d'où il sera possible de fournir du pétrole aux Etats-Unis peut devenir réalité. Transneft alloue 850 millions de roubles (17 % du bénéfice net enregistré l'année dernière; un dollar équivaut à 27,9 roubles) à la préparation du projet d'investissement approprié, indique le quotidien économique Vedomosti.

    Serguei Grigoriev, vice-président de la compagnie publique , transporteur monopoliste du pétrole par les grands oléoducs, l'a confirmé, en ajoutant qu'il est prévu que l'oléoduc passera de Khariaga (République des Komist) jusqu'à la localité d'Indiga (district autonome des Nénets) située sur le littoral de la mer Blanche. Il est prévu que le projet d'un rendement annuel de 24 millions de tonnes de pétrole coûtera environ 2,2 milliards de dollars. Serguei Grigoriev est certain que Transneft pourra mettre en œuvre ce projet parallèlement à la construction de l'oléoduc oriental (Sibérie orientale - Pacifique) dont le coût est évalué à 11,5 milliards de dollars.

    Le projet de construction de l'oléoduc vers la mer de Barents est examiné depuis plusieurs années. D'abord, LUKOIL, IOUKOS, TNK, Sibneft et Sourgoutneftegaz ont proposé de construire l'oléoduc jusqu'à Mourmansk (littoral oriental du golfe de Kola de la mer de Barents), mais les fonctionnaires n'ont pas voulu avoir un pipeline privé. A la fin de l'année dernière, ils ont pris enfin la décision de construire l'oléoduc allant de Taïchet vers le Pacifique.

    Selon Valeri Nesterov, analyste de la compagnie d'investissement "Troïka Dialog", l'oléoduc Khariaga-Indiga peut être construit simultanément avec l'oléoduc oriental. Il rappelle que l'oléoduc Sibérie occidentale-Indiga coûterait 5,6 à 6, 2 milliards de dollars, alors que celui allant jusqu'à Mourmansk coûterait 11, 8 milliards de dollars. Les deux oléoducs pourraient être mis en service avant 2010. Ce projet sera attrayant parmi les compagnies pétrolières, prévoit l'expert. Il est surtout intéressant à LUKOIL et Rosneft qui disposent de gisements dans la région de Timano-Petchora (République des Komis), ainsi qu'à Sourgoutneftegaz et TNK-BP.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik