Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le problème de la dette de l'Inde envers la Russie est en passe d'être réglé

    Economie
    URL courte
    0 10
    MOSCOU, 6 décembre - RIA Novosti. Le problème de la dette de l'Inde envers la Russie sera réglé pendant la visite actuelle du premier ministre indien, Manmohan Singh, à Moscou, a déclaré mardi le vice-premier ministre russe Alexandre Joukov devant le forum international "Russie-Inde: partenariat stratégique au XXIe siècle".

    "La dette libellée en roupies (qui se monte à plus de 2 milliards de dollars) n'est pas encore utilisée de manière efficiente", a relevé le vice-premier ministre russe en indiquant que, selon lui, une solution pourrait être trouvée en investissant ces roupies dans différents projets.

    Parmi les questions que le chef du gouvernement indien entend aborder à Moscou il y a la révision de l'Accord russo-indien sur la dette libellée en roupies. En vertu de ce document intergouvernemental les opérations d'import-export entre la Russie et l'Inde sont réalisées en roupies indiennes non convertibles. Cette entente a été conclue il y a dix ans pour faciliter les règlements réciproques entre les entreprises publiques des deux pays.

    Parmi les succès de la coopération Alexandre Joukov a cité le missile de croisière Bramos et le porte-avions Admiral Gorchkov. Dans le domaine de l'énergie, il a évoqué l'expérience de modernisation de centrales électriques indiennes, la centrale nucléaire de Kudamkulam, les projets conjoints de recherche de pétrole et de gaz dans le Golfe du Bengale et l'élaboration conjointe du projet Sakhaline-1.

    De l'avis du vice-premier ministre russe, les relations russo-indiennes acquièrent une dimension nouvelle avec la participation de l'Inde en qualité d'observateur à l'Organisation de coopération de Shanghai (qui regroupe la Russie, la Chine, le Kazakhstan, la Kirghizie, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan).

    Le directeur du groupe Saturne, Youri Lastotchkine, compte pour sa part sur la participation d'entreprises indiennes à la création du moteur pour le nouvel avion régional russe RRJ.

    Le RRJ est un projet du holding russe Soukhoï.

    Youri Lastotchkine a évoqué les travaux en cours sur le projet russo-indien de moteur pour aéronefs sans pilote.

    Saturne a répondu à l'appel d'offres lancé pour la création du moteur Couvery qui doit équiper le chasseur léger indien Tejas, selon M. Lastotchkine.

    "Les soumissions cessent d'être recevables avant la fin de l'année et le prix du projet dépasse 1 milliard de dollars. Tejas est le premier avion indien développé d'après le programme national Light Combat Aircraft", a-t-il dit.

    L'un des secteurs où les deux pays pourraient concentrer leurs efforts est la création du chasseur de la cinquième génération.

    Youri Lastotchkine a ajouté que son entreprise était en négociation avec les partenaires indiens sur la modernisation des ravitailleurs en vol Il-76 livrés à l'Inde.

    L'année dernière l'Inde a acheté six Il-76.

    Le président de la Fédération des chambres de commerce et d'industrie indiennes, Onkar Kanwar, a proposé pour sa part d'employer la dette de l'Inde envers la Russie pour financer des projets d'infrastructure communs.

    Pour développer la coopération, les gouvernements des deux pays doivent mettre en œuvre une série de mesures, de l'avis d'Onkar Kanwar. "Tout d'abord il est nécessaire d'assurer la libre circulation", a dit le président de la Fédération des chambres de commerce et d'industrie indiennes avant de préciser qu'il faut alléger le système de délivrance des visas et dynamiser les transports aériens.

    Onkar Kanwar estime également nécessaire de développer les transports maritimes et la coopération entre les systèmes bancaires des deux pays.

    Outre le traditionnel secteur énergétique, la coopération bilatérale doit être développée notamment dans l'exportation de hautes technologies. Le potentiel d'exportation de cette branche de l'économie indienne s'est élevé l'année dernière à 17 milliards de dollars, celui de l'ensemble de l'économie se monte à 60 milliards par an, a-t-il ajouté.

    Parmi d'autres secteurs prometteurs du partenariat russo-indien, Onkar Kanwar a cité les constructions mécaniques lourdes, l'industrie textile, le secteur pharmaceutique, l'industrie alimentaire et le tourisme.

    Lire aussi:

    Narendra Modi forcerait les Américains à contourner leurs propres sanctions
    La Défense française compte décrocher en Inde un nouveau contrat de vente de Rafale
    Idiotie géopolitique ou la guerre inutile entre l'Inde et la Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik