Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    DEFEXPO INDIA'2006: Premier contrat attendu pour la coentreprise russo-indienne

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    NEW DELHI, 31 janvier - RIA Novosti. La coentreprise russo-indienne Rosoboronservice (INDIA) projette de signer, dans le cadre de l'exposition internationale d'armements DEFEXPO INDIA'2006 à New Delhi, son premier contrat avec la Marine de guerre indienne, a annoncé dans une interview à RIA Novosti Anatoli Negreev, un des dirigeants de l'entreprise.

    "En vertu d'une demande de la Marine de guerre indienne, nous projetons de signer un contrat prévoyant de mener des travaux de réparation à bord d'un bâtiment de guerre. Les détails de ce contrat ne sont cependant pas encore divulgués", a-t-il indiqué.

    L'entreprise, a poursuivi le président de Rosoboronservice, a d'autres demandes relatives à des réparations de navires et de sous-marins indiens.

    "Les spécialistes de l'entreprise ont étudié de près la création d'une base matérielle et technique : nos représentants seront basés à Mumbai et pourront se rendre partout pour mener des réparations", a relevé Anatoli Negreev.

    Pour mener des travaux de réparation urgents, l'entreprise dispose d'un stock de pièces détachées sur place, a-t-il expliqué.

    Anatoli Negreev a exprimé l'espoir que Rosoboronservice sera sous peu en mesure de concurrencer les sociétés occidentales en matière de service après-vente militaire dans les pays d'Asie-Pacifique.

    L'efficacité de la coentreprise contribuera également à l'accroissement des ventes de matériels de défense russes dans cette région, a-t-il indiqué.

    A l'exposition internationale DEFEXPO INDIA'2006 du 31 janvier au 3 février, des entreprises russes présentent, sous l'égide de Rosoboronexport (ventes d'armes et d'armements russes), plus de 350 matériels à vocation militaire.

    Lire aussi:

    La Défense française compte décrocher en Inde un nouveau contrat de vente de Rafale
    L’armée indienne a reçu des radars débusquant les terroristes même sous terre
    Boycott au sommet: l’Inde boude la «Nouvelle route de la soie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik