Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Blanchiment d'argent: 14 banques privées de leurs licences en 2005

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 3 février - RIA Novosti. En 2005, la Banque de Russie a privé 14 banques de leurs licences pour infraction à la loi sur la lutte contre le blanchiment de l'argent sale, a fait savoir aux journalistes Viktor Melnikov, vice-président de la Banque centrale russe.

    Selon lui, l'année dernière, la BC a durci les mesures prises contre les banques qui n'ont pas respecté les dispositions de la "Loi sur la lutte contre la légalisation (blanchiment) des revenus illicites". Si, en 2004 deux banques se sont vu retirer leurs licences, en 2005 ce nombre est passé à 14, a précisé Viktor Melnikov.

    Le nombre de cas où la BC a interdit aux banques qui ne respectent pas la législation sur le blanchiment d'effectuer certaines opérations s'est accru de plus de deux fois en passant de 71 en 2004 à 165 en 2005, a fait savoir le vice-président de la BC. L'année dernière, 253 banques, contre 105 l'année précédente, ont été frappées d'amendes, a-t-il ajouté.

    En 2005, la BC a contrôlé 875 organisations de crédit pour vérifier qu'elles respectaient la loi sur la lutte contre le blanchiment de l'argent sale. Les inspections effectuées par la BC l'année dernière dans le cadre de la sélection des banques admises dans le système d'assurance des dépôts ont également permis de mettre à jour les établissements violant la législation "anti-blanchiment". Selon Viktor Melnikov, près de 40% des banques non admises dans ce système ne respectaient pas cette loi.

    Quant aux objectifs à atteindre en 2006, le vice-président de la BC a jugé nécessaire de perfectionner la législation russe en vue de mettre en oeuvre toutes les recommandations du GAFI (groupe d'action financière sur le blanchiment des capitaux). Cette mesure est déterminante en prévision de l'inspection que le GAFI envisage d'effectuer en Russie en avril 2007.

    Il est nécessaire de consacrer législativement la norme recommandée par le GAFI sur le droit des banques de refuser aux clients, sans donner d'explications, l'ouverture d'un compte ou l'exécution d'une opération, a fait remarquer Viktor Melnikov.

    Lire aussi:

    Les plus grandes banques chinoises gèlent des comptes nord-coréens
    Banque mondiale: la Russie annonce les conditions de sa participation à la capitalisation
    Les banques russes, nouvelles cibles des radicaux ukrainiens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik