Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Formation d'un holding dans le secteur nucléaire russe

    Economie
    URL courte
    0 0 10
    MOSCOU, 9 février - RIA Novosti. La création d'un holding intégré dans le secteur nucléaire permettra de régler les problèmes du développement de la sphère, en accordant l'attention nécessaire à tous les aspects du cycle du combustible, a expliqué Alexandre Niago, président de la corporation TVEL, en commentant la déclaration du directeur de Rosatom sur le projet de création d'un holding atomique unique en Russie.

    "La création de ce holding permettra à la Russie d'accéder au leadership dans le domaine énergétique, mais ce projet nécessite des investissements importants", a souligné Alexandre Niago.

    L'adaptation du secteur nucléaire aux conditions économiques actuelles est une nécessité objective.

    L'objectif fixé par le directeur de l'Agence est non seulement de porter la part de l'énergie atomique dans la balance énergétique totale du pays à 25%, mais aussi d'accroître la construction de centrales nucléaires à l'étranger.

    "Serguei Kirienko estime que nous pouvons parfaitement compter sur 20% du marché de la construction de centrales nucléaires à l'étranger, ce qui représente environ 60 réacteurs d'une puissance installée de 60 gigawatts dans les 25 - 30 années à venir. Des objectifs d'une telle envergure requièrent l'augmentation des réserves minérales et le développement des capacités de production. Les compagnies ne seront pas en mesure de mettre en �uvre ces plans elles-mêmes: la consolidation des efforts au niveau de l'Etat est la condition du succès de cette entreprise", a dit le président de TVEL.

    "Je suis certain que l'apparition d'une structure verticalement intégrée permettra à la Russie de soutenir la concurrence des producteurs étrangers sur le marché international. De tels holdings existent et se développent dynamiquement en Occident", a ajouté Alexandre Niago.

    Lire aussi:

    Un accord russo-indien sur la construction de Kudankulam-3 signé
    L’Irak demande aux puissances nucléaires de l’aider à construire un réacteur nucléaire
    La Chine et la Russie signe un mémorandum de partenariat dans le domaine nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik