Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Les top-managers russes en 3e position dans le monde pour le montant des salaires

    Economie
    URL courte
    0 10
    MOSCOU, 18 juillet - RIA Novosti. Les top-managers russes viennent en 3e position dans le monde pour le montant des salaires, affirme le World Pay Report 2006 de Hay Group, l'une des plus grandes sociétés de conseil en matière de gestion du personnel.

    Ce sont les impôts extrêmement bas qui ont permis à la Russie de se retrouver dans la troïka des leaders.

    La première place au classement revient à la Turquie où un top-manager touche en moyenne 99.819 dollars par an. Vient ensuite l'Inde avec 98.106 dollars. Elle est suivie de la Russie où les chefs d'entreprise peuvent compter sur une rémunération annuelle de 97.714 dollars par an, soit un peu moins de 8.000 dollars par mois, selon les données de Hay Group.

    "Il ne s'agit pas là d'espèces sonnantes et trébuchantes mais de pouvoir d'achat", précise le quotidien Vedomosti, citant l'auteur de l'étude, Ben Frost. Dans cette analyse, les données sur les impôts ont été empruntées au rapport annuel Forbes Global Tax Misery Index. En ce qui concerne le coût de vie, Ben Frost l'a établi en partant du rapport de la banque UBS "Prix et salaires en 2005". Il a pris en compte les revenus et les dépenses des dirigeants de sociétés résidant dans les capitales financières des pays figurant au classement : Moscou en Russie (revenu: 92.000 dollars par an), Bombay en Inde (50.500 dollars), Istanbul en Turquie (157.000 dollars).

    "L'Inde et la Russie doivent leurs positions élevées au coût de la vie relativement bas ou aux impôts peu élevés. En ce qui concerne la Turquie, les salaires sont tout simplement très élevés dans ce pays", explique Ben Frost. L'analyste se déclare ravi d'apprendre que l'impôt sur le revenu en Russie est de 13% seulement et que c'est l'employeur qui paye l'impôt social et non pas le travailleur. La Russie n'a pas pu se hisser en tête du classement à cause de la cherté de la vie à Moscou, ville de référence, que la banque UBS a placée au 42e rang de son classement (où Istanbul occupe la 28e position et Bombay la 71e, la première revenant à Oslo, la 2e à Copenhague et la 3e à Tokyo).

    Le World Pay Report 2006 a été établi à partir des données recueillies par les diverses unités de Hay Group sur 5000 sociétés dans 65 pays du monde, dont 126 sociétés russes parmi lesquelles sont Alcoa, 3M, Lukoil, Golden Telecom, Nezavissimost.

    Lire aussi:

    Réforme fiscale US: Merkel vole au secours des entreprises allemandes
    Bill Gates désapprouve les initiatives du Président américain
    Suppression de la taxe d’habitation: vers une hausse de la TVA?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik