Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La compagnie aérienne russe S7 achète dix 737-800 (Boeing)

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 26 avril - RIA Novosti. La compagnie aérienne russe S7 a passé un contrat avec Boeing sur l'achat de 10 appareils Boeing 737-800 Next Generation pour 705 millions de dollars, a annoncé le constructeur aéronautique américain dans un communiqué.

    Le contrat prévoit en outre l'acquisition des droits pour 10 autres appareils de ce même modèle, un des plus sollicités par les compagnies aériennes mondiales.

    Le groupe S7 projette de céder les nouveaux avions à sa division S7 Charter récemment créée qui desservira les lignes reliant la Russie aux stations balnéaires mondiales les plus fréquentées.

    "Notre analyse des propositions existantes sur le marché a motivé le choix du type d'appareil pour notre compagnie charter", a expliqué le directeur général de S7, Vladislav Filev. "Résultat, nous avons arrêté notre choix sur le Boeing 737-800 NG, un des meilleurs dans sa classe, convenant on ne peut mieux au réseau de vols existant de S7", a-t-il ajouté.

    Les compagnies aériennes mondiales ont commandé près de 4.000 appareils de ce type depuis son lancement en 1997.

    S7 procède actuellement à la modernisation de son parc, ce qui suppose l'abandon, d'ici à 2009, de tous les Iliouchine-86 (neuf long-courriers au total). Cela s'explique par le mauvais coefficient énergétique de ces avions et le durcissement des normes écologiques sur les axes les plus sollicités.

    S7 Airlines est la deuxième compagnie aérienne russe avec plus de 40.000 vols effectués en 2006, 4,9 millions de passagers et plus de 28.000 tonnes de frets et de cargaisons postales transportés.

    Lire aussi:

    La Roumanie refuse le passage à un avion avec le vice-premier ministre russe à son bord
    La Russie adresse de vives protestations à la Roumanie au sujet du vol Moscou-Chisinau
    Vol Moscou-Chisinau dérouté: qui est derrière cette «provocation planifiée»?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik