Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La Biélorussie construira sa propre centrale nucléaire (Loukachenko)

    Economie
    URL courte
    0 2 0 0

    La Biélorussie prépare la construction de sa propre centrale nucléaire et des études préliminaires ont confirmé le bien-fondé de ce projet, a annoncé le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

    MINSK, 15 janvier - RIA Novosti. La Biélorussie prépare la construction de sa propre centrale nucléaire et des études préliminaires ont confirmé le bien-fondé de ce projet, a annoncé le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

    "Le chantier d'une centrale nucléaire est une perspective bien réelle, parfaitement réalisable pour notre pays", a-t-il estimé, intervenant mardi devant le Conseil de sécurité national qui se penchait sur la question du nucléaire civil.

    De l'avis du président, en dehors d'avantages économiques, le pays dispose de terrains en mesure d'accueillir un site nucléaire. D'autre part, il n'y a pas d'obstacles techniques à la connexion de la future centrale au réseau électrique national.

    "Le développement de l'énergie nucléaire, à côté de la modernisation du système énergétique, du recours aux sources d'énergie renouvelables, de la réduction de l'intensité énergétique du PIB et de la diversification de l'approvisionnement en hydrocarbures, constitue un grand facteur de l'indépendance énergétique du pays et représente une possibilité réelle [...] de minimiser le préjudice causé par des situations de crise", a expliqué le président biélorusse.

    "Nous assistons à une ruée sur le nucléaire en raison des cours très élevés des hydrocarbures, et cela provoque une flambée des prix de l'uranium. [...]. La demande de combustible nucléaire, très élevée, est proche du niveau critique", a affirmé le président biélorusse.

    Et pourtant, disposer d'une centrale nucléaire est avantageux pour le pays, a encore noté M. Loukachenko.

    Lire aussi:

    Et qu'arriverait-il si un avion s'écrasait sur une centrale nucléaire?
    Qui déclenchera l'Armaguédon nucléaire ?
    «Nous sommes à deux doigts d'une guerre nucléaire»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik