Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Russie-Ukraine: une nouvelle guerre du gaz se profile (Kommersant)

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 17 janvier - RIA Novosti. A la veille de la première rencontre de Ioulia Timochenko en tant que nouvelle première ministre ukrainienne avec son homologue russe Viktor Zoubkov, prévue pour le 23 janvier, Moscou et Kiev ont pratiquement entamé une nouvelle guerre du gaz, note jeudi le journal Kommersant.

    L'Ukraine a présenté ses revendications, exigeant notamment la suppression des intermédiaires dans la vente du gaz et l'augmentation de 450% du coût du transit. Gazprom a immédiatement répliqué qu'en raison d'un manque de livraisons de gaz centrasiatique, l'Ukraine recevait du gaz russe, dont le prix est de 75% plus élevé. Par conséquent, la délégation ukrainienne sera accueillie à Moscou par une nouvelle demande de paiement d'une dette se chiffrant cette fois-ci à 830 millions de dollars.

    Une source au fait des préparatifs de cette visite a précisé que l'Ukraine souhaitait porter de 1,7 à 9,32 dollars le prix du transit vers l'Europe des mille mètres cubes de gaz russe sur cent kilomètres. Compte tenu du prix actuel du transit, de la longueur des tuyaux et du volume de gaz transporté, Gazprom paie actuellement à l'Ukraine au total quelque 2 milliards de dollars par an pour le transit. En cas d'augmentation du prix, les paiements supplémentaires pourront atteindre quelque 9 milliards de dollars.

    En outre, le premier vice-premier ministre ukrainien Alexandre Tourtchinov a laissé entendre que Kiev chercherait à obtenir non seulement la liquidation de RosUkrEnergo en tant que médiateur dans les livraisons de gaz dans le pays, mais également des restrictions concernant l'activité sur le marché intérieur d'UkrGaz-Energo (qui appartient à 50% à RosUkrEnergo). Les bénéfices d'UkrGaz-Energo (dont 25% appartiennent à Gazprom) se sont chiffrés à environ 200 millions de dollars en 2007.

    Gazprom a refusé de commenter les déclarations de M. Tourtchinov, et au lieu de cela, ont a assisté à une intervention du directeur exécutif de RosUkrEnergo et membre du conseil d'administration de Gazprom Konstantin Tchouïtchenko. Mercredi soir, il a déclaré que les livraisons de gaz d'Asie centrale vers l'Ukraine avaient été réduites de 40 millions de mètres cubes par jour (c'est-à-dire, d'un tiers). C'est pourquoi au 16 janvier, la compagnie avait envoyé à l'Ukraine 740 millions de mètres cubes de gaz russe, pour un prix de 314,7 dollars les mille mètres cubes, soit au total pour 233 millions de dollars, ce qui dépasse de 100 millions le coût du volume analogue de gaz centrasiatique qu'aurait dû recevoir l'Ukraine en vertu des contrats de RosUkrEnergo, Naftogaz et UkrGaz-Energo. Parallèlement, M. Tchouïtchenko a fait savoir que les dettes d'UkrGaz-Energo envers RosUkrEnergo avaient atteint 830 millions de dollars.

    Le nouveau prix du gaz proposé par Gazprom à l'Ukraine ne semble pas être trop élevé: selon la compagnie d'investissement Troïka Dialog, le prix moyen du gaz en Europe se situera cette année à 348 dollars les mille mètres cubes.

    Vadim Karassev, directeur de l'Institut des stratégies globales de Kiev, estime que Ioulia Timochenko progresse consciemment vers une guerre du gaz avec la Russie, "car elle a besoin de créer une image politique de l'ennemi et d'une victoire contre lui".

    Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    Du gaz russe transitant par l’Ukraine redirigé vers l’Allemagne
    Nouveau record d'exportations en Europe pour Gazprom
    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik