Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Pétrole: Rosneft réduira les livraisons vers la Chine (Gazeta)

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 24 janvier - RIA Novosti. La compagnie pétrolière chinoise Sinopec envisage de réduire les importations de pétrole russe fourni par Rosneft, indique jeudi le quotidien Gazeta.

    Cette décision est liée au fait que Sinopec a conclu un contrat d'un an portant sur la livraison de pétrole avec la société J&S. Les livraisons de Rosneft vers la Chine pourront donc être réduites d'un tiers au cours de la période s'étalant de mai 2008 à mai 2009.

    Rosneft s'était engagée à fournir à Sinopec 2,5 millions de tonnes de pétrole annuellement à partir du mois d'août. Ce volume se réduira désormais à presque 1,65 million de tonnes.

    Etant donné les difficultés que Rosneft a rencontrées pour signer ce contrat avec Sinopec, la nouvelle concernant la réduction des livraisons n'a pas réjoui la compagnie russe. La pierre d'achoppement résidait, selon les experts, dans les tarifs de transport, qui augmentaient considérablement le coût final du pétrole russe et n'arrangeaient pas les Chinois. Rosneft a réussi à s'entendre avec RZD (Chemins de fer de Russie) et les cheminots mongols et chinois sur une petite réduction des tarifs de transport, ce qui a permis de signer le contrat avec Sinopec. Mais récemment, la compagnie chinoise s'est sans doute vu proposer des conditions de fourniture plus avantageuses.

    D'après Alexandre Chtok, directeur du département Due Diligence du groupe indépendant de conseil "2K Audit - Conseils d'affaires", le pétrole russe revient effectivement trop cher pour Sinopec. Rien qu'en Russie, le transit d'une tonne de pétrole coûte 49 dollars. Même en tenant compte du fait que les tarifs de transit mongols et chinois sont moins élevés que les russes, le coût final du transit s'avère très élevé, a souligné l'expert.

    Sinopec ne précise pas qui sera son nouveau fournisseur de pétrole ni comment elle parviendra à réduire son prix. Il n'est pas exclu par ailleurs que J&S fournisse à Sinopec du pétrole russe. La réduction du coût du transit pourrait être obtenue en renonçant au transport ferroviaire coûteux au profit d'un transport par tuyau, bon marché, en utilisant l'oléoduc kazakh Atassou-Alachankou.

    Lukoil et TNK-BP ont déjà lorgné sur l'itinéraire Omsk-Atassou-Alachankou, en espérant élargir la géographie des livraisons. Lukoil a déjà coopéré avec J&S, en fournissant du pétrole à la Pologne. Il n'est pas exclu que cette coopération puisse être renouvelée pour en livrer à la Chine.

    Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    La Chine a importé 100 M t de pétrole russe
    Le russe Rosneft et le Kurdistan irakien exporteront du gaz vers l’Europe
    Pétrole: la Banque mondiale prévoit une hausse des prix en 2018
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik