Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    South Stream: la Grèce fait grand cas du projet de gazoduc

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 24 avril - RIA Novosti. Le projet de gazoduc South Stream et celui de gazoduc Bourgas-Alexandroupolis doivent renforcer la sécurité énergétique européenne, a affirmé jeudi le premier ministre grec Costas Caramanlis.

    "Le projet South Stream est très prometteur, car il permettra de diversifier les sources d'approvisionnement de l'Europe tout en renforçant sa sécurité énergétique et en assurant un marché intérieur du gaz naturel plus ouvert et plus compétitif", a-t-il indiqué dans une interview accordée par écrit à RIA Novosti en prévision de sa visite en Russie le 29 avril prochain.

    Le projet de gazoduc South Stream doit relier la Russie à Italie via la Bulgarie et la Grèce, et la Russie à l'Autriche via la Bulgarie et la Serbie. Sa capacité annuelle sera de 30 milliards de mètres cubes de gaz naturel. La Grèce a annoncé sa disposition à rejoindre le projet en juin 2007. L'oléoduc reliant Bourgas (Bulgarie) à Alexandroupolis (Grèce) servira à transporter le pétrole russe vers les marchés d'Europe méridionale et occidentale en contournant les détroits saturés du Bosphore et des Dardanelles.

    D'ici fin 2015, la Grèce consommera 7 millions de mètres cubes de gaz naturel par an. A l'heure actuelle, 80% du gaz naturel qu'elle consomme provient de Russie.

    Abordant le dossier de la sécurité énergétique européenne, M. Caramanlis a souligné que l'Europe faisait face à une série de défis sérieux, dont la nécessité de diversifier les livraisons d'hydrocarbures.

    "Il est presque certain que de grandes quantités de pétrole et de gaz de la région de la mer Caspienne atteindront prochainement le marché européen. La diversification des livraisons devrait être considérée comme un élément clé de la politique européenne en matière de sécurité énergétique", a estimé le premier ministre grec.

    Lire aussi:

    La Grèce confirme son intérêt pour le gazoduc de la Russie
    Nord Stream 2: le deux poids deux mesures de l’UE pointé du doigt par Budapest
    Turkish Stream: la Russie évoque ses destinations prioritaires en Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik