Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Russie-Iran: Gazprom Neft discutera des projets pétroliers de Téhéran

    Economie
    URL courte
    0 11

    Une délégation de Gazprom Neft discutera de la possibilité de coopération dans la réalisation de projets pétroliers du 7 au 11 juin à Téhéran avec les autorités iraniennes, a indiqué un représentant de la société pétrolière russe.

    Une délégation de Gazprom Neft discutera de la possibilité de coopération dans la réalisation de projets pétroliers du 7 au 11 juin à Téhéran avec les autorités iraniennes, a indiqué mardi à RIA Novosti un représentant de la société pétrolière russe.

    Les négociations seront l'occasion d'examiner les nombreux projets faisant l'objet d'appels d'offres. Le représentant de la compagnie russe n'a pas précisé de quoi il s'agissait concrètement.

    Fin avril, les médias iraniens ont fait savoir que Gazprom avait signé un mémorandum sur la compréhension mutuelle portant sur le "développement bilatéral, l'exploitation des gisements pétrogaziers, les investissements et la prospection géologique". Selon le fonctionnaire, les partis poursuivent les pourparlers qui devraient déboucher sur un contrat final.

    Dès 1997, Gazprom participe à l'élaboration du projet de l'aménagement du gisement de gaz South Pars en collaboration avec Total et la société malaisienne Petronas.

    En février 2008, une délégation de Gazprom conduite par Alexei Miller a effectué une visite officielle en Iran. Les parties s'étaient entendues avec les autorités iraniennes sur la participation de Gazprom Neft à la prospection des deux blocs de South Pars. A l'issue des négociations, le ministre iranien du pétrole a déclaré que Gazprom et Iran signeraient les accords appropriés dans un délai de deux mois.

    Lire aussi:

    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    EN CONTINU Au moins 13 blessés dans une explosion à Lyon: Macron parle d’une «attaque» (images)
    Au Maroc, «l’atmosphère est particulièrement hostile à ceux qui ne veulent pas jeûner»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik