Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Norilsk Nickel souhaite élargir sa présence en Chine (PDG)

    Economie
    URL courte
    0 01

    Le groupe russe Norilsk Nickel souhaite élargir ses contacts avec les compagnies chinoises et considère la Chine comme un marché stratégique, a fait savoir mardi à Pékin le PDG de la compagnie Vladimir Strjalkovski.

    PEKIN, 3 mars - RIA Novosti. Le groupe russe Norilsk Nickel souhaite élargir ses contacts avec les compagnies chinoises et considère la Chine comme un marché stratégique, a fait savoir mardi à Pékin le PDG de la compagnie Vladimir Strjalkovski.

    "Norilsk Nickel est intéressé à établir un partenariat durable avec les grands consommateurs de métaux non ferreux en Chine. Nous avons envie d'élargir notre présence sur le marché chinois et d'augmenter les ventes de métaux", a-t-il indiqué.

    Selon M. Strjalkovski, il s'agit avant tout d'augmenter les livraisons de nickel à la Chine, y compris pour les besoins des entreprises d'armement, ainsi que les livraisons de platine, de palladium et de cuivre. "C'est notre objectif stratégique, mais nous n'excluons pas la livraison d'autres métaux dans des quantités limitées", a-t-il dit.

    Le PDG de Norilsk Nickel a souligné que l'extension des activités en Chine est un objectif prioritaire pour la compagnie, même si elle est contrainte de réduire ses actifs dans certains pays étrangers, y compris au Botswana, en Afrique du Sud et en Australie.

    M. Strjalkovski s'est plaint notamment d'une série de barrières administratives, parmi lesquelles il a cité la TVA et la taxe à l'importation de palladium.

    Selon le patron de Norilsk Nickel, la Chine a intérêt à mettre en valeur des gisements de métaux non ferreux à l'étranger. Dans cette optique, les parties comptent créer une série de coentreprises mixtes.

    Le groupe métallurgique et minier Norilsk Nickel est le premier producteur mondial de palladium, de platine et l'un des premiers producteurs de cuivre. Il assure la prospection, l'extraction, l'enrichissement, le traitement métallurgique et la commercialisation de métaux non ferreux et précieux.

    Lire aussi:

    Pourquoi vaut-il mieux acheter de l’or aujourd'hui?
    Une méthode de production «bon marché» de métaux non ferreux voit le jour en Russie
    En Russie naît le premier four produisant de la fonte à partir de scories recyclées
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik