Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Gaz: Moscou intéressé par la construction de stockages en Slovaquie (ministre de l'Energie)

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0

    La Russie est intéressée par la proposition de la Slovaquie portant sur la construction de stockages souterrains de gaz (SSG) dans ce pays, mais ce projet a besoin d'une étude approfondie.

    La Russie est intéressée par la proposition de la Slovaquie portant sur la construction de stockages souterrains de gaz (SSG) dans ce pays, mais ce projet a besoin d'une étude approfondie, a annoncé aux journalistes le ministre russe de l'Energie Sergueï Chmatko.

    "La proposition slovaque visant à développer le système de stockages souterrains de gaz présente de l'intérêt. Le ministère de l'Energie estime que les projets de ce genre profitent aux deux parties", a-t-il affirmé vendredi au terme de la 14e réunion de la commission intergouvernementale russo-slovaque.

    Le ministre slovaque de l'Economie Lubomir Jahnatek a pour sa part déclaré à l'issue de la réunion que Bratislava avait invité le groupe russe Gazprom à construire de nouveaux SSG en Slovaquie pour garantir la sécurité de la consommation intérieure.

    En janvier 2009, après la suspension du transit de gaz russe vers la Slovaquie via l'Ukraine, l'état d'urgence a été proclamé dans l'économie slovaque. A ce moment, Bratislava dépendait à 98% des livraisons du "combustible bleu" provenant de Russie. En octobre dernier, le slovaque SSP et le français GDF Suez ont signé un contrat de livraison de gaz naturel de France à la Slovaquie. Aux termes de ce document signé pour une durée de cinq ans, SSP recevra jusqu'à 500 millions de m3 de gaz par an. La compagnie slovaque avait antérieurement conclu deux accords analogues avec le géant pétrogazier allemand E.ON Ruhrgas. Il n'en reste pas moins que Gazprom demeure le principal fournisseur de gaz à ce pays.

    Lire aussi:

    La Slovaquie va-t-elle quitter l'Otan?
    Bratislava se bat pour ses intérêts appelant à lever les sanctions antirusses
    La Slovaquie craint les conséquences d’une Europe «à plusieurs vitesses»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik