Ecoutez Radio Sputnik
    gazoduc

    Le gazoduc Kazakhstan-Chine mis en exploitation à Astana

    RIA Novosti
    Economie
    URL courte
    0 0 0

    Le gazoduc Kazakhstan-Chine, le premier pipeline d'exportation kazakh contournant la Russie, a été mis en exploitation samedi à Astana, au Kazakhstan, par les présidents kazakh et chinois, Noursoultan Nazarbaïev et Hu Jintao.

    Le gazoduc Kazakhstan-Chine, le premier pipeline d'exportation kazakh contournant la Russie, a été mis en exploitation samedi à Astana, au Kazakhstan, par les présidents kazakh et chinois, Noursoultan Nazarbaïev et Hu Jintao.

    "Je suis reconnaissant à tous les ouvriers. Malgré la crise, vous avez construit ce gazoduc dans les plus brefs délais. C'est un projet important pour nos deux pays et pour tous les autres pays participants", a indiqué M.Nazarbaïev lors de la cérémonie de mise en exploitation du pipeline.

    "C'est un vrai exploit" qui marque "le début d'une nouvelle étape de la coopération entre le Kazakhstan et la Chine", "c'est un projet grandiose qui permettra de rétablir l'ancienne Grande route de la soie", a-t-il ajouté.
    Hu Jintao a noté que le gazoduc était un bon exemple de la coopération mutuellement avantageuse avant d'espérer que les rapports sino-kazakhs ne cesseraient de se développer.

    Dimanche, les deux présidents se rendront au Turkménistan, qui participe aussi au projet pour participer à la mise en service du gazoduc sur son territoire, a annoncé Noursoultan Nazarbaïev.

    Long de 650 km, le gazoduc Kazakhstan-Chine est composé de deux tuyaux parallèles de 1067 mm. Il transportera 13 milliards de m³ de gaz par an en Chine en 2010. A la fin de 2013, sa capacité de transport atteindra 30 milliards de m³ dont 10 milliards de m³ sont destinés à alimenter en gaz les régions méridionales du Kazakhstan. Le coût du projet est évalué à 7,5 millions de dollars.

    Le pipeline fait partie du système gazier "Asie centrale" permettant de transporter du gaz turkmène en Chine via l'Ouzbékistan et le Kazakhstan.

    Lire aussi:

    Pékin voudrait importer plus de gaz russe afin d’éviter ses erreurs passées
    Le Turkish Stream permettra à la Russie d’augmenter ses exportations gazières à la Turquie
    Le gaz russe serait livré en Chine plus tôt que prévu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik