Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Ukraine: un candidat à la présidence prône la privatisation des gazoducs

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0

    L'Ukraine devrait privatiser son réseau de transport de gaz et admettre la Russie et l'Europe dans sa gestion, a estimé le banquier Sergueï Tiguipko, candidat à la présidence ukrainienne.

    L'Ukraine devrait privatiser son réseau de transport de gaz et admettre la Russie et l'Europe dans sa gestion, a estimé vendredi à Kiev le banquier Sergueï Tiguipko, candidat à la présidence ukrainienne.

    "J'en parle sérieusement car je vois la solution du problème dans la privatisation du système national de gazoducs, ce qui sous-entend la transparence. Aussi bien les Russes que les Européens pourront tout contrôler. Nous y gagnerons car il n'y aura plus de pression de la part de la Russie. Cela sera en outre avantageux pour la Russie car il s'agira d'une coentreprise. Toujours est-il que je cherche une solution pragmatique", a déclaré M.Tiguipko dans une interview à RIA Novosti.

    La première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko, elle aussi candidate au poste de président, a plus d'une fois assuré qu'elle ne tolèrerait pas la privatisation des gazoducs de transport ukrainiens.

    "Que je sois au pouvoir ou dans l'opposition, je ne permettrai jamais la privatisation de nos gazoducs, ni la création de consortiums internationaux, ni la mainmise d'autres pays sur notre réseau de transport de gaz. Ce réseau fait partie de notre patrimoine national et doit rester propriété de l'Etat ukrainien", a-t-elle affirmé.

    Selon Mme Timochenko, toutes les allégations relatives à une possible privatisation ne sont rien d'autre que des spéculations liées à la campagne présidentielle.

    L'élection présidentielle en Ukraine aura lieu le 17 janvier 2010. La Commission électorale centrale (CEC) a enregistré 18 candidats au poste de chef d'Etat, dont le président sortant Viktor Iouchtchenko, la première ministre Ioulia Timochenko, le leader du Parti des régions (opposition) Viktor Ianoukovitch, le président de la Rada Vladimir Litvine et le banquier Sergueï Tiguipko.

    D'après les sondages d'opinion, M.Tiguipko pourrait se classer troisième à la prochaine présidentielle car sa cote de popularité varie, selon les estimations, de 5  à 7,4%.

    Lire aussi:

    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Les USA cherchent à contrôler le réseau gazier en Europe
    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik