Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Une société pétrolière russe développe des projets en Irak et en Iran (Gazprom Neft)

    Economie
    URL courte
    0 10

    Réuni le 29 mars le directoire de Gazprom Neft s’est penché sur la mise en œuvre de projets en Irak et en Iran,a rapporté lundi son service de presse.

    Réuni le 29 mars le directoire de Gazprom Neft s’est penché sur la mise en œuvre de projets en Irak et en Iran,a rapporté lundi son service de presse.

    "Le Conseil des directeurs a pris acte de l'information relative aux travaux réalisés par Gazprom Neft à Badrah (Irak) et Shangule (Iran)", a indiqué le service de presse de la compagnie pétrolière, sans donner plus de détails.

    Le conseil s'est également penché sur l'information relative à l'implantation d'un nouveau système intégré de sécurité industrielle et écologique au sein de Gazprom Neft.

    Un consortium englobant, outre la société russe, le sud-coréen KoGas, la malaisien  Petronas et le turc TRAO, avait remporté à la fin de 2009 un appel d'offres pour l'exploitation du gisement de Badrah, dans la province irakienne Vasit (nord-est).

    Le débit projeté de ce gisement situé non loin de la frontière iranienne est de 170.000 barils par jour. Les délais de mise en œuvre de projet sont de plus de 20 ans.

    En novembre 2009, Gazprom Neft et le National Iranian Oil Company (NIOC) ont signé un "mémorandum de compréhension" faisant état de la "volonté" des deux sociétés de coopérer dans l'exploitation des gisements prometteurs d'Azar et de Shangule en Iran, situés dans sur le champ d'Anaran (sud-ouest du pays).

    Lire aussi:

    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    Uzbin, l’embuscade qui a tout changé pour l’Armée française
    Mort du randonneur français Simon Gautier: une enquête pour «homicide involontaire» en Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik