Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    L'Iran veut dominer le marché mondial de l'essence

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    Grâce aux raffineries qu'il envisage de mettre en exploitation d'ici la fin de 2010, l'Iran compte se hisser au rang des principaux exportateurs mondiaux d'essence au cours des deux à trois prochaines années, a annoncé le ministre iranien du pétrole Massoud Mirkazemi.

    Grâce aux raffineries qu'il envisage de mettre en exploitation d'ici la fin de 2010, l'Iran compte se hisser au rang des principaux exportateurs mondiaux d'essence au cours des deux à trois prochaines années, a annoncé le ministre iranien du pétrole Massoud Mirkazemi.

    "D'ici la fin de l'année, une série de raffineries entreront en service conformément au calendrier, si bien que dans deux à trois ans nous figurerons, je pense, parmi les plus grands exportateurs d'essence de la région et du monde entier", a-t-il déclaré jeudi dans une interview à la chaîne de télévision anglophone Russia Today.

    Selon le ministre, l'Iran possède beaucoup de raffineries de pétrole et leur nombre ne cesse de croître.

    "Nous produisons suffisamment d'essence pour renoncer à son importation", a-t-il ajouté.

    D'après M. Mirkazemi, l'achat de ce carburant a été l'unique question non évoquée lors de sa rencontre avec le ministre russe de l'Energie Sergueï Chmatko.

    Ce dernier avait annoncé mercredi que les compagnies russes étaient prêtes à fournir des produits pétroliers à l'Iran et que les sanctions supplémentaires de Washington n'entraveraient pas la coopération énergétique russo-iranienne.

    En mars dernier l'anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a interrompu les livraisons d'essence à l'Iran. Son exemple a été imité par les courtiers pétroliers néerlando-suisses Vitol Holding et Trafigura et par la société suisse Glencore. En avril, le groupe pétrolier russe Lukoil a suspendu à son tour les exportations d'essence vers la République islamique. Elles variaient entre 250.000 et 500.000 barils par mois.

    Lire aussi:

    Moscou et Téhéran en route vers la signature de contrats pétroliers
    Marché pétrolier: le retour triomphal de l’Iran
    Ouragan Harvey: les USA contraints à puiser dans leurs réserves de pétrole
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik