Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    GNL: le Japon envisage d'augmenter les achats à la Russie

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    Le Japon envisage d'augmenter en 2011 les achats de gaz naturel liquéfié (GNL) à la Russie afin de faire face à la réduction éventuelle des livraisons indonésiennes, a annoncé jeudi Kohei Nakanishi, directeur exécutif de la Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC).

    Le Japon envisage d'augmenter en 2011 les achats de gaz naturel liquéfié (GNL) à la Russie afin de faire face à la réduction éventuelle des livraisons indonésiennes, a annoncé jeudi Kohei Nakanishi, directeur exécutif de la Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC).

    "Le Japon dépend à presque 100% des importations de pétrole et de gaz. Ces hydrocarbures proviennent actuellement du Proche-Orient et d'Indonésie. Cette dernière envisage de réduire en 2011 ses livraisons de GNL au Japon, motivant ce geste par les besoins de sa propre économie. Le Japon se trouvera donc confronté à un divorce entre l'offre et la demande. Pour y remédier, nous comptons beaucoup sur les fournisseurs russes", a-t-il déclaré jeudi lors de la conférence internationale "Pétrole et gaz de Sakhaline 2010" qui se déroule dans l'Extrême-Orient russe.

    Selon M. Nakanishi, l'île de Sakhaline est la source d'hydrocarbures la plus proche du Japon. Il n'en reste pas moins que la part de la Russie dans les importations japonaises de GNL est de 4,3% et celle de l'Indonésie, de 20%.

    "La distance entre Sakhaline et le Japon constitue un sixième de celle séparant le Japon du Proche-Orient et près de la moitié de la distance jusqu'à l'Indonésie. Cela signifie que nous pouvons proposer aux clients un coût plus avantageux dû à la réduction des frais de transport", a souligné le banquier.

    La première usine russe de liquéfaction de gaz naturel a été ouverte à Sakhaline en février 2009. Sa capacité étant de 9,6 millions de tonnes de GNL par an, elle reçoit le gaz acheminé par un pipe-line long de 800 km. Parmi les clients de l'usine figurent des compagnies japonaises, américaines et sud-coréennes.

    Le transport de gaz liquéfié vers les consommateurs est réalisé par des navires-citernes d'une contenance de 18.000 à 145.000 m3.

    Lire aussi:

    Flexibilité du transport du gaz naturel liquéfié: chance ou menace pour l’Europe?
    Du gaz naturel liquéfié russe bientôt en Afrique du Sud?
    Le Japon veut accroître ses importations de gaz naturel russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik