Ecoutez Radio Sputnik
    Soyez les bienvenus

    Soyez les bienvenus

    Photo: RIA Novosti
    Economie
    URL courte
    0 11

    La Russie a suffisamment de ressources pour ne pas répéter le scénario européen négatif, lorsque la réduction du soutien étatique est suivie d'une longue période de stagnation, a déclaré Vladimir Poutine au forum d'investissements « L'appel de la Russie », qui a entamé ses travaux à Moscou.

    Actuellement la situation macroéconomique en Russie est stable, a constaté le Premier ministre. En dépit de toutes les difficultés, une politique économique correcte a aidé à mettre de côté des excédents de recettes provenant de la vente des hydrocarbures et de créer deux fonds souverains : celui de réserve et celui du bien-être national. A présent la situation a changé, et toutes les tâches difficiles peuvent être accomplies dans le cadre du budget, a remarqué M. Poutine :

    « Je pense que nous n'aurons plus besoin de mécanismes extraordinaires et d'économies budgétaires et nous pouvons réagir efficacement à tout cas de force majeure dans le cadre des règles budgétaires de routine. Or l'absence d'un fonds spécial ne signifie nullement qu'en 2011 les programmes de financement des projets anticrises s'arrêteront complètement. Beaucoup d'entre eux seront maintenus dans le budget ».

    La Russie a toutefois à aborder de nouvelles tâches, dont l'accomplissement influera considérablement sur l'avenir du pays et aussi du reste du monde. L'une d'elles est de créer à Moscou un centre financier mondial à part entière. Le chef du gouvernement a signalé aux participants au forum des démarches concrètes à entreprendre dans ce sens :

    « Nous avons à achever au maximum vite la tâche de former la base législative du marché contemporain des titres, pour que ses règles et technologies correspondent aux meilleures pratiques du monde ».

    Le Premier ministre a de même rassuré les investisseurs en puissance que les autorités maintiendraient le taux bas de l'impôt sur le profit et l'échelle proportionnelle d'imposition sur le revenu. Le gouvernement voit « une croissance économique saine et de qualité » comme source principale pour liquider le déficit budgétaire vers 2015.

    Le thème de l'investissement a été essentiel également dans l'intervention du ministre des Finances de Russie. Comme l'a estimé Alexeï Koudrine, aujourd'hui la Russie a une base très solide pour la stabilité des finances étatiques, et les autorités russes sont prêtes à effectuer des transformations sérieuses, a dit le ministre des Finances :

    « Pour les trois ans à venir le gouvernement se fixe l'objectif de former de nouveaux facteurs de croissance des investissements dans l'économie nationale, ainsi que d'ouvrir de nouvelles zones d'investissements.  Nos buts majeurs portent sur les facteurs de la modernisation, le rééquipement des branches clés de l'économie. Là nous formons des mécanismes garantissant la stabilité. L'État participe également au soutien à des placements de capitaux dans divers formes de partenariat public-privé ».

    Les experts notent que de tels forums aident à attirer les investissements, contribuent à développer le dialogue et des rapports de partenariat entre le business russe et les investisseurs étrangers.

    Lire aussi:

    Russie: l'ex-ministre des Finances dévoile son potentiel de réformateur
    Le FMI prévoit une reprise économique en Russie dès cette année
    La situation économique de la Russie à un mois de l’élection présidentielle
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik