Economie
URL courte
0 12
S'abonner

Les parties envisagent des travaux de prospection sur les blocs d'Ipati et d'Aquio, à 300 km au sud de Santa Cruz, dans le piémont andin, où la production de gaz commencera vers 2013.

Le groupe public russe Gazprom participera aux travaux de prospection géologique du groupe pétrogazier français Total en Bolivie en vertu d'un accord signé le 30 septembre dernier, a annoncé mercredi le service de presse de Gazprom.

"Gazprom (Gazprom EP International B.V.) détiendra 20% du projet, Total 60% et la société argentine TecPetrol 20% après que l'accord sera approuvé par les organes d'Etat boliviens", a indiqué le service de presse.

Les parties envisagent des travaux de prospection sur les blocs d'Ipati et d'Aquio, à 300 km au sud de Santa Cruz, dans le piémont andin, où la production de gaz commencera vers 2013.

Selon Gazprom, les réserves prospectées des deux blocs se chiffrent à 176,3 milliards de m³ de gaz naturels et à 14,8 millions de tonnes de condensat de gaz.

Gazprom EP International B.V. est une filiale à 100% de Gazprom qui gère les actifs internationaux du groupe dans le domaine de la prospection géologique et de la production des hydrocarbures.

Gazprom et Total achèvent également des négociations avec la société bolivienne des hydrocarbures (YPFB) sur la coopération sur le bloc d'Azero (sud-est du pays), lit-on dans le communiqué.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
Gazprom EP International B.V, Tecpetrol, Total, Gazprom, Santa Cruz, Azero, Aquio, Ipati, Russie, Bolivie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook