Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Gaz russe/Turquie: Poutine et Erdogan évoquent l'après-contrat actuel

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    Le premier ministre russe Vladimir Poutine a discuté par téléphone avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan de possibilités de reprise des livraisons de gaz russe via l'"itinéraire occidental" à l'expiration du contrat actuel, a annoncé son porte-parole Dmitri Peskov.

    Le premier ministre russe Vladimir Poutine a discuté lundi par téléphone avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan de possibilités de reprise des livraisons de gaz russe via l'"itinéraire occidental" à l'expiration du contrat actuel, a annoncé son porte-parole Dmitri Peskov.

    "Les premiers ministres russe et turc ont évoqué la coopération énergétique, notamment le schéma de livraisons de gaz naturel russe en Turquie. Ils ont échangé les vues sur les perspectives de poursuite des livraisons via l'"itinéraire occidental", compte tenu du refus d'une compagnie turque de renouveler le contrat à son expiration", a déclaré M.Peskov devant les journalistes.
     
    Et d'ajouter que l'accent avait été mis sur la "reprise de livraisons par l'intermédiaire d'une autre société turque".

    La Turque est le deuxième importateur d'hydrocarbures russes par ordre d'importance.

    En 1986, la Russie a signé un accord de livraison de gaz naturel à la Turquie. Aux termes de ce document, elle devait fournir 6 milliards de m3 de gaz par an acheminés par "l'itinéraire occidental" traversant l'Ukraine, la Roumanie et la Bulgarie. Cet accord expire en décembre prochain.

    Le ministre turc de l'Energie, Taner Yildiz, a récemment averti que son pays pourrait ne pas proroger l'accord gazier signé il y a 25 ans avec la Russie si cette dernière ne réduisait pas le prix du gaz livré.

    "A défaut, nous ne prorogerons pas cet accord et confierons cette activité au secteur privé qui s'en chargera tout seul", a déclaré le ministre dans une interview.

    Lire aussi:

    La Turquie veut obtenir les S-400 russes le plus rapidement possible, selon Erdogan
    Le Pentagone qualifie l'achat turc de S-400 russes de droit souverain de la Turquie
    S-400: la Turquie a versé la première tranche selon les termes du contrat avec la Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik