Ecoutez Radio Sputnik
    Ratifier simultanément l'accord de libre-échange (Litvine)

    Ratifier simultanément l'accord de libre-échange (Litvine)

    Photo: RIA Novosti
    Economie
    URL courte
    0 0 0 0

    Tous les pays membres de la CEI doivent ratifier simultanément l'accord de libre-échange dans le cadre de la communauté, estime le président du parlement ukrainien Vladimir Litvine, annonce ITAR-TASS. " Cela sera non seulement le garant du respect de tous les procédures, mais aussi la confirmation de la confiance.

    Tous les pays membres de la CEI doivent ratifier simultanément l'accord de libre-échange dans le cadre de la communauté,  estime le président du parlement ukrainien Vladimir Litvine, annonce ITAR-TASS.

    " Cela sera non seulement le garant du respect de tous les procédures, mais aussi la confirmation de la confiance. Or, la confiance vaut beaucoup aujourd'hui. Nous devons étayer cette confiance ", a-t-il déclaré vendredi à la télévision nationale.

    Le document " a suscité un énorme intérêt non seulement dans les milieux politiques ", a-t-il ajouté.

    Le gouvernement ukrainien a proposé cette semaine au parlement de ratifier un accord de libre-échange avec les pays membres de la CEI. Le Premier ministre Nikolaï Azarov a insisté sur la nécessité de ratifier le document dans les plus brefs délais.

    " C'est très important dans un contexte d'aggravation de la crise économique ", a-t-il indiqué. " L'accord offre de larges possibilités à l'économie ukrainienne, et cela est très important pour nous dans un contexte d'aggravation sérieuse de la situation économique et financière au monde ".

    Selon le gouvernement, la mise en oeuvre d'un accord de libre-échange dans le cadre de la CEI, signé le 18 octobre à Saint-Pétersbourg, rapportera au budget ukrainienne 1,2 milliard de dollars de recettes supplémentaires dès 2012. Un accroissement supplémentaire du PIB est prévue au niveau de 2,2% (3,8 milliards de dollars).

    Entre temps, l'opposition ukrainienne a demandé d'engager des poursuites judiciaires contre Nikolaï Azarov pour avoir violé la constitution nationale et la loi sur le cabinet des ministres lors de la signature d'un accord de libre-échange avec les pays de la CEI.

    L'élaboration d'un accord a duré trois ans et donné lieu à quatorze rounds de négociation.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik