Ecoutez Radio Sputnik
    Baisse du cours de l’or : les investisseurs boudent le métal jaune

    Baisse du cours de l’or : les investisseurs boudent le métal jaune

    Photo : EPA
    Economie
    URL courte
    0 301

    Le métal jaune devient moins attrayant sur les marchés financiers. La plupart des fonds qui se spécialisent dans les transactions avec l’or, sont en train de se débarrasser de ce métal précieux. Ce déclin de l'intérêt des investisseurs pour l'or s’inscrit dans le contexte de la baisse régulière de son cours dernièrement.

    SPDR Gold Trust, le plus important fonds d’investissement dans le monde, rapporte une forte baisse des actifs au cours de ces derniers trois mois. Dès le début de cette année, les réserves du fonds se sont réduites d’environ 500 tonnes. Le fait que SPDR Gold Trust perde une dizaine de tonnes d’or par jours n’est plus une surprise pour les investisseurs, explique l’analyste du groupe financier BKS Oleg Petropavlovski.

    « SPDR Gold Trust réduit ses investissements dans l'or depuis assez longtemps, parce que ses clients investissent leur argent dans d’autres actifs », dit-il. « Ce n'est pas une surprise, d'autant plus que les marchés ne considèrent plus l’or comme un moyen d’investissement stable pour un placement de fonds. Des baisses aussi importantes sur le marché peuvent s’expliquer par exemple par la fermeture des positions d’un grand fonds. »

    Le prix du métal jaune a chuté de près de 30 % sur les marchés, et au cours de ces trois derniers mois, l’or est coté entre 1280 et 1400 dollars l'once. Et la légère augmentation de son cours enregistrée depuis le début d’automne n’arrête pas le reflux des investisseurs. Les représentants du monde financier continuent à réduire leurs investissements dans cet actif qui était l’un des plus stables par le passé, car à long terme, ils ne voient pas de croissance de son cours. Ce vif intérêt pour l'or est étroitement lié à la politique de la Réserve fédérale américaine, considère Valeri Piatnitsev, principal stratège de la société d’investissement Region.

    « Les analystes financiers du monde entier s’accordent à dire que les investisseurs ne veulent plus d’or parce qu’on s’attend à une amélioration de l’économie des Etats-Unis. Tôt ou tard, la Fed va réduire son soutien au marché financier. Et les taux vont également augmenter. Et les investisseurs vont alors vendre tout ce qu’ils détiennent sur le marché des matières premières. On assistera alors à une baisse du cours de l’or, mais aussi du pétrole et des autres métaux. »

    Toutefois, il n’est pas encore temps de vendre tout son or. Les prévisions les plus pessimistes ne lui promettent pas une baisse en-dessous du seuil de 1150 dollars l’once, avec gel du cours au-delà. Et les investisseurs ne s’attendent pas à une forte baisse du cours des autres métaux précieux. C’est l’une des lois de fonctionnement du marché : la demande de matières premières augmente pendant une phase d’instabilité financière, et ensuite il y a une baisse lorsque l’économie émerge de la crise.

    « Les pics de popularité des matières premières surviennent environ tous les trente ans », poursuivit Valery Piatnitsev. « Il y avait un pic des prix en 1980, en 1951, en 1920. Et récemment, ce pic vient de se produire à nouveau. L’or était populaire auprès des investisseurs entre 2008 et 2011. »

    Alors que la majorité des fonds aurifères négociés en bourse sont en train de réduire leurs capitaux, les investisseurs préfèrent investir leur argent dans les actions et les obligations des grandes sociétés. T

    Lire aussi:

    Or ou bitcoins: «le mieux serait d’investir dans différents instruments»
    Or allemand: pourquoi Berlin doit-il faire rapidement revenir ses réserves au pays
    Frappe US en Syrie: le prix de l’or en hausse, les réserves russes d’or augmentent
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik