Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Gaz: l'UE pourrait attaquer Gazprom pour discrimination

    Economie
    URL courte
    0 2111

    Au cours des deux prochains mois, l'Union européenne pourrait formuler contre le groupe gazier russe Gazprom une accusation formelle de discrimination à l'égard des consommateurs européens, a annoncé mardi l'agence Reuters, citant des responsables de l'UE.

    Au cours des deux prochains mois, l'Union européenne pourrait formuler contre le groupe gazier russe Gazprom une accusation formelle de discrimination à l'égard des consommateurs européens, a annoncé mardi l'agence Reuters, citant des responsables de l'UE.

    Selon l'agence, le commissaire européen à la Concurrence, Joaquin Almunia, envisage de prendre une décision concernant le géant informatique américain Google et le groupe russe Gazprom. Ces deux sociétés qui pourraient être accusées d'abus de position dominante sur le marché de l'UE.

    Dans le cas de Google, le commissaire espagnol est enclin à conclure un compromis aux termes duquel le géant informatique pourrait être amené à   modifier son comportement sur le marché européen. Quant au holding russe, M. Almunia l'accusera visiblement de pratiquer des prix discriminatoires à l'encontre des consommateurs européens.

    Depuis septembre 2012, la Commission européenne mène une enquête sur trois violations éventuelles de la législation de l'UE par Gazprom. Cette enquête concerne notamment les opérations de Gazprom sur les marchés de l'Estonie, de la Lettonie, de la Lituanie, de la Pologne, de la République tchèque, de la Slovaquie, de la Hongrie et de la Bulgarie. La Commission soupçonne Gazprom d'"entraver la concurrence sur les marchés du gaz en Europe centrale et orientale", d'avoir "empêché la diversification de l'approvisionnement en gaz" dans ces pays et "d'imposer à ses clients des prix du gaz injustifiés en les liant aux prix du pétrole".

    Lire aussi:

    Les exportations de gaz russe vers l’Europe augmentent de 12,3%
    Bruxelles inflige à Google une amende record de 2,4 mds EUR
    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik