Ecoutez Radio Sputnik
    SSJ-100

    Superjet 100: 40 avions construits en Russie en 2014

    © Sputnik . Alexey Filippov
    Economie
    URL courte
    Sukhoi Superjet 100 (archive) (126)
    0 30
    S'abonner

    Quarante avions Sukhoi Superjet 100 (SSJ100) seront construits en Russie cette année, a annoncé mercredi aux journalistes le vice-président de l'avionneur russe Avions civils Sukhoi, Igor Syrtsov.

    Quarante avions Sukhoi Superjet 100 (SSJ100) seront construits en Russie cette année, a annoncé mercredi aux journalistes le vice-président de l'avionneur russe Avions civils Sukhoi, Igor Syrtsov.

    "Depuis 2011, la production d'avions Sukhoi Superjet a été multipliée par dix. Si en 2011, seuls quatre avions ont été construits, en 2012 ce nombre a atteint 12, et en 2013 on a construit 25 appareils. En 2014, nous envisageons de produire 40 avions", a fait savoir M.Syrtsov dans le cadre du Salon aéronautique de Singapour.

    Selon lui, de grandes compagnies aériennes, dont le russe Aeroflot, préfèrent utiliser des Superjet 100 pour desservir de nouvelles destinations, qui ne sont pas pleines dans un premier temps.

    "L'utilisation du Sukhoi Superjet permet de réduire les dépenses sans nuire au confort des passagers", a expliqué M.Syrtsov.

    Ainsi, Aeroflot a utilisé des avions Superjet sur huit des 12 nouvelles destinations inaugurées par la compagnie en 2013, a-t-il poursuivi.

    Le Sukhoi SuperJet 100 est un avion régional de nouvelle génération conçu par le groupe Avions civils Sukhoi, en partenariat avec Alenia Aermacchi (groupe Finmeccanica) et Snecma, et avec le concours de Boeing. Au total, plus de 30 grands producteurs d'équipements de différents pays participent à la construction de l'avion.

    Le Sukhoi Superjet 100 est capable de transporter 98 passagers sur une distance de 4.400 km. Le SSJ 100 a une vitesse maximale de 900 km/h (Mach 0,81) et son plafond pratique est de 12.200 m.

    Dossier:
    Sukhoi Superjet 100 (archive) (126)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik