Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Embargo: l'UE aura du mal à revenir sur le marché russe (expert)

    Economie
    URL courte
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)
    0 21

    Les producteurs européens de denrées alimentaires auront du mal à revenir sur le marché russe, estime Denis Labouza, ministre par intérim chargé des petites et moyennes entreprises et du marché des services de la région de Nijni Novgorod.

    Les producteurs européens de denrées alimentaires auront du mal à revenir sur le marché russe, estime Denis Labouza, ministre par intérim chargé des petites et moyennes entreprises et du marché des services de la région de Nijni Novgorod.

    "De nombreux Européens estiment que Bruxelles lèvera ses sanctions d'ici deux à trois mois et que Moscou fera de même, autorisant les producteurs de l'UE à revenir sur le marché russe. Or, cette niche sera déjà occupée par des producteurs venus du Sud-Est asiatique, de l'Amérique latine et des pays du BRICS. Je doute fort que les fournisseurs qui commencent aujourd'hui à exporter des légumes, des fruits et de la viande vers la Russie acceptent de quitter ce marché pour laisser de la place aux producteurs européens", a déclaré lundi M.Labouza lors d'une conférence de presse.

    Le 7 août, le gouvernement russe a publié la liste des produits interdits d'importation en provenance des Etats-Unis, de l'Union européenne, de l'Australie, du Canada et de la Norvège, en réponse aux sanctions imposées contre Moscou. Décrétée pour une durée d'un an, cette interdiction concerne le bœuf, le porc, la volaille, le poisson, le fromage, le lait et les produits laitiers, ainsi que les légumes et les fruits.

    Selon M. Labouza, l'embargo de Moscou ne posera pas de problème aux consommateurs russes.

    "La plupart des denrées alimentaires sont fournies actuellement ou seront fournies prochainement par nos agriculteurs nationaux. Le reste sera livré par des pays qui soutiennent la politique de la Russie et qui refusent de se joindre aux actions politiques dirigées contre Moscou", a conclu le ministre par intérim de la région de Nijni Novgorod.

    Dossier:
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)

    Lire aussi:

    Trois ans d’embargo alimentaire: avantages, inconvénients et perspectives pour la Russie
    L’UE alloue 1,5 md aux fermiers malmenés par l’embargo russe
    Réactions des agriculteurs européens aux sanctions antirusses: les meilleurs épisodes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik