Economie
URL courte
0 353
S'abonner

L'alliance franco-japonaise considère le marché russe comme stratégique malgré la crise du secteur.

Renault, Moscou
© Sputnik . Anton Denisov
L'alliance Renault-Nissan envisage de rester sur le marché russe malgré la crise du secteur et la chute des ventes automobiles, ont annoncé les services de presse des groupes Renault et Nissan.

Selon Renault, le groupe croit toujours dans le potentiel du marché russe et le considère comme stratégique.

Nissan corrige le plan de production en fonction des besoins du marché, mais n'a pas l'intention de modifier ses projets concernant la Russie. "Nous corrigeons certes notre plan de production. L'usine de Saint-Pétersbourg arrête la production du 16 au 31 mars, mais elle ne licencie pas le personnel", a indiqué un porte-parole de Nissan.

Avec les marques Lada, Dacia et Renault, l'alliance Renault-Nissan-Avtovaz détient un tiers du marché automobile russe. En 2014, Nissan a étendu sa gamme de produits et Renault compte présenter de nouveaux modèles en Russie en 2015.

Le premier constructeur automobile américain, General Motors, a annoncé mercredi le retrait définitif de la marque Opel et de la plupart des modèles de Chevrolet du marché russe. Le constructeur sud-coréen Ssangyong Motor a suspendu en janvier dernier les livraisons de ses véhicules en Russie.

Lire aussi:

Automobile: AvtoVAZ passe sous contrôle de Renault-Nissan (journal)
Le français Renault relance la production de la Mégane à Moscou
Le français Renault reprend 100 % des parts de l'usine russe Avtoframos
General Motors entame sa retraite de Russie
Tags:
automobile, Renault-Nissan, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook