Economie
URL courte
0 283
S'abonner

Les géants énergétiques Total et Gazprom envisagent de s'investir dans de nouveaux projets en Bolivie pour subvenir à la consommation croissante de gaz dans ce pays.

Les groupes Total et Gazprom n'excluent pas de procéder à la prospection de nouveaux gisements de pétrole et de gaz en Bolivie, a annoncé Gazprom dans un communiqué publié à l'issue d'une rencontre entre les PDG des deux géants énergétiques, Alexeï Miller et Patrick Pouyanné.

"Compte tenu de la consommation croissante de gaz en Bolivie, les parties ont souligné le caractère prometteur de la prospection de nouveaux gisements dans la région", lit-on dans le communiqué. 

Total et Gazprom exploitent conjointement les gisements boliviens d'Ipati et d'Aquio.

"Un travail important est actuellement en cours dans le cadre du développement des champs d'Ipati et d'Aquio pour préparer les puits et les infrastructures au lancement de l'exploitation industrielle prévu en 2016", indique le communiqué de Gazprom.

En octobre 2010, Total et Gazprom ont signé un accord de cession d'une participation de 20% dans le projet Ipati-Aquio, si bien que le groupe français détient désormais 60% du capital, le groupe russe 20% et la société argentine Tecpetrol 20%. 

En outre, Total et Gazprom étudient conjointement les potentialités du bloc d'Azero.

"Selon les résultats des prospections géologiques, les champs d'Incahuasi Norte et d'Illinchupa représentent les structures les plus prometteuses du permis d'exploration d'Azero", constate le communiqué.

Lire aussi:

Les USA lorgnent sur les ressources naturelles mondiales (diplomate bolivienne)
Gaz: le russe Gazprom souhaite exploiter des gisements en Argentine
Russie: la coopération avec l'OCS, meilleure réponse aux sanctions
L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Tags:
Tecpetrol, Total, Gazprom, Patrick Pouyanné, Alexeï Miller, Azero, Russie, Aquio, Ipati, Bolivie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook