Ecoutez Radio Sputnik
    Le premier ministre grec Alexis Tsipras

    Grèce: Tsipras demande une prorogation du programme d'aide

    © REUTERS / Kostas Tsironis
    Economie
    URL courte
    3184
    S'abonner

    Le chef du gouvernement grec Alexis Tsipras a invité son homologue luxembourgeois Xavier Bettel à soutenir la demande de prorogation de l'aide financière apportée à Athènes.

    Le quotidien Financial Times a publié une lettre adressée par le premier ministre grec Alexis Tsipras à son homologue luxembourgeois Xavier Bettel, dans laquelle il a demandé de prolonger le programme d'aide à Athènes.

    Selon le journal, le chef du gouvernement grec a envoyé des lettres similaires à tous les dirigeants des pays membres de la zone euro. Xavier Bettel prendra la semaine prochaine la présidence tournante de l'Union européenne.

    "Je voudrais demander à votre gouvernement de revoir sa position sur cette question et de soutenir un réexamen de la demande [de prorogation de l'aide, ndlr] adressée par la République hellénique aux ministres des Finances de la zone euro afin que cette demande reçoive une réponse positive", écrit Alexis Tsipras.

    Selon lui, cette décision contribuerait à obtenir un "accord mutuellement avantageux avec les créanciers" et à "relancer la croissance économique de la Grèce au sein de la zone euro".

    Athènes mène avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI) des négociations sur le règlement de la dette de plus de 240 milliards d'euros qui s'est constituée suite aux efforts visant à éviter un défaut de paiements à la Grèce en 2010 et 2012. Les prévisions des créanciers selon lesquelles la politique d'austérité aiderait le pays à rembourser cette dette ne se sont pas confirmées. Le parti Syriza arrivé au pouvoir en janvier dernier a réclamé de nouvelles négociations avec les créanciers.

    Lors de la dernière réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles, les représentants grecs et les créanciers internationaux n'ont pas réussi à surmonter les divergences sur les réformes et le régime d'austérité imposés à la Grèce. Le 5 juillet, les Grecs se rendront aux urnes dans le cadre d'un référendum sur un accord avec les créanciers internationaux. La population est invitée à s'exprimer sur le projet d'accord présenté par la Commission européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI) lors de la réunion de l'Eurogroupe le 25 juin.

    Lire aussi:

    Un rapport international recommande à la Grèce de ne pas payer la dette "odieuse"
    Grèce: la zone euro "refuse une extension du plan d'aide" au-delà du 30 juin
    Sortir de la crise ou de la zone euro: la Grèce en plein dilemme
    Quitter la zone euro: dernière chance de la Grèce
    Tags:
    créanciers, accord, Conseil de l'UE, Fonds monétaire international (FMI), Banque centrale européenne (BCE), Union européenne (UE), Xavier Bettel, Alexis Tsipras, Luxembourg, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik