Ecoutez Radio Sputnik
    Продажа алкоголя приостановлена в подмосковных гипермаркетах Ашан

    Sanctions: Auchan renonce à écouler 500 produits européens en Russie

    © Sputnik . Maxim Blinov
    Economie
    URL courte
    13796
    S'abonner

    Le groupe de distribution français Auchan a renoncé à délivrer 500 produits européens depuis l'entrée en vigueur de l’embargo, a déclaré Wilhelm Hubner lors de l’inauguration du premier hypermarché Auchan à Barnaoul (Russie).

    “Le plus grand hypermarché de notre chaîne possède 50.000 produits. Après l’introduction des sanctions en août dernier, nous avions 500 produits soumis à l'embargo, et nous en avons remplacé 300 par les produits d’autres pays”, a précisé M. Hubner.

    Il a fait remarquer que certains produits européens, comme le fromage français, ne pouvaient pas être remplacés. “Mais ils représentent une petite partie de toutes les marchandises. 99% des articles, y compris les produits des marques de distributeurs, sont produits en Russie”, a ajouté M. Hubner.

    En août 2014, la Russie a décrété un embargo sur les importations alimentaires en provenance des Etats-Unis, de l’UE, du Canada, de l’Australie et de la Norvège. La semaine dernière, Vladimir Poutine a signé un décret sur la prolongation pour un an de l'embargo russe contre ces pays occidentaux. La liste des pays touchés est restée la même.

    Le gouvernement a supprimé de la liste des produits soumis à l'embargo les alevins de poissons et les invertébrés aquatiques. En revanche, un nouveau type de produits a été touché, celui des fromages. L’importation de la viande, des produits laitiers, des fruits, des légumes, du poisson, des crustacés et des noix reste sous embargo.

    Lire aussi:

    Poutine décrète la prorogation de l'embargo alimentaire russe
    Prorogation de l'embargo russe: la décision adoptée "dans les plus brefs délais"
    La levée de l'embargo alimentaire russe dépend du comportement de l'UE
    Tags:
    embargo, sanctions, Auchan Russia, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik