Economie
URL courte
3792
S'abonner

L'Afrique du sud n'a pas décrété de sanctions contre Moscou, et elle veut profiter de la situation pour renforcer sa coopération avec la Russie, a indiqué mardi le ministre sud-africain du Commerce et de l'Industrie.

La République sud-africaine ne soutient pas les sanctions décrétées à l'encontre de la Russie, et elle est prête à saisir l'opportunité que ces mesures restrictives permettent pour le développement de la coopération entre les deux pays, a annoncé à l'agence Sputnik le ministre sud-africain  du Commerce et de l'Industrie Rob Davies.

"Bien sûr, nous ne soutenons pas ces sanctions et ne sommes pas ceux qui les ont infligées. Et si les sanctions contre la Russie nous donnent la possibilité de renforcer notre coopération, nous le ferons avec plaisir", a déclaré le ministre lors du sommet des BRICS, qui a débuté mardi à Oufa (Bachkirie, Russie).

Selon M. Davis, Pretoria envisage de proposer à ses partenaires russes un grand nombre de projets économiques. L'un d'entre eux consiste à investir dans la production d'équipements pour les camions russes.

"Ce projet montre à lui seul que les possibilités ne manquent pas. Nous avons beaucoup travaillé pour promouvoir notre coopération", a souligné l'interlocuteur de l'agence.

Lire aussi:

La Russie, les BRICS et l’Afrique
Thierry Mbepgue: "les BRICS libèrent peu à peu l'Afrique"
Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Tags:
sommet BRICS-OCS à Oufa (2015), BRICS, Rob Davies, Oufa, Russie, Afrique du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook