Ecoutez Radio Sputnik
    Une mine de charbon (archives)

    La France appelle la Russie à renoncer au charbon

    © Flickr / wwwuppertal
    Economie
    URL courte
    106682

    Selon la ministre française Ségolène Royal, la Russie et la France ont un grand potentiel de coopération dans le secteur énergétique.

    La Russie devrait renoncer au charbon dans le cadre de la lutte contre le changement climatique en suivant l'exemple de la France, a déclaré Ségolène Royal, ministre française de l'Ecologie, lors de sa première visite à Moscou.

    La France a renoncé au charbon et la Russie pourrait aussi le faire. La Russie est un producteur de gaz important et possède beaucoup de centrales hydrauliques, a indiqué Ségolène Royal à la chaîne de télévision russe Rossia 2.

    Selon la ministre, les récentes tempêtes qui ont fait des victimes en France, située dans la zone tempérée, ont été provoquées par le changement climatique tout comme la fonte accélérée des glaces en Arctique, les incendies de forêt russes et le réchauffement climatique en Sibérie. Il importe donc de réduire les émissions des gaz à effet de serre et la Russie pourrait y contribuer.

    Selon la ministre, il faut parfois être radical pour voir des changements. Elle a espéré que Moscou participerait à la lutte contre le réchauffement climatique et qu'il jouerait un grand rôle lors de la prochaine 21e conférence de Paris sur les changements climatiques (COP21) programmée du 30 novembre au 11 décembre 2015.

    Ségolène Royal estime que Moscou et Paris ont un grand potentiel de coopération dans le secteur énergétique, surtout géothermique, et d'économie d'électricité.

    La ministre française a effectué une visite à Moscou les 27 et 28 octobre derniers pour rencontrer les représentants des autorités et des milieux d'affaires russes, notamment le ministre de l'Energie Alexandre Novak, le ministre des Ressources naturelles Sergueï Donskoï et le vice-premier ministre en charge de l'Ecologie Alexandre Khloponine. Elle a remis aux dirigeants russes une invitation officielle à la conférence COP21.


    Lire aussi:

    Réchauffement climatique: ExxonMobil savait depuis 40 ans
    Arctique: une expédition RU-US pour étudier le changement climatique
    Changement climatique: les sombres prévisions de l'Onu pour 2050
    Tags:
    énergie, coopération, effet de serre, réchauffement climatique, écologie, charbon, COP 21, Ségolène Royal, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik