Ecoutez Radio Sputnik
    avion de chasse Rafale

    La France vendra 36 Rafale à l’Inde, mais…

    © AFP 2019 GERARD JULIEN
    Economie
    URL courte
    441153

    Le contrat d’acquisition des avions français prévoit 50% d’offsets, ce qui implique de produire une partie importante des appareils en Inde, a annoncé le ministère indien de la Défense.

    Les offsets, ou investissement sur place de la valeur d'une partie du contrat, traduisent l'engagement de l'avionneur français à construire une partie des appareils sur place, en Inde. Ce sujet constituait, avec le prix des appareils, une pomme de discorde entre New Delhi et Paris autour de ce contrat.

    "Compte tenu de la baisse de la capacité de combat des escadrilles aériennes, les Forces aériennes indiennes ont adopté un large programme de modernisation pour les chasseurs et la flotte de transport. Pour accélérer ce programme, il a été décidé d'acquérir immédiatement 36 avions de combat Rafale dans le cadre d'un accord intergouvernemental envisageant 50% d'offsets, afin d'aider les PMI indiennes opérant dans le secteur aéronautique", a indiqué lundi le ministère indien de la Défense dans un communiqué.

    Selon le quotidien indien The Economic Times, la France a accepté en octobre d'accorder 50% d'offsets, bien qu'initialement elle insistait sur 30%, et cherche des partenaires potentiels indiens dans le cadre du programme gouvernemental "Make In India". Le volume global des investissements prévus dans le cadre des offsets doit s'élever à 4,5 milliards d'euros.

    Le contrat de vente des Rafale a connu de nombreux rebondissements. Au départ, l'Inde s'était déclarée prête à acquérir 126 chasseurs. Dans un communiqué publié en août 2015, le ministère de la Défense indien a toutefois annoncé que l'appel d'offre sur la vente des 126 avions de combat était "annulé" en raison du prix trop important des appareils.

    Le 10 avril, lors de sa visite en France, le premier ministre indien Narendra Modi a annoncé le contrat visant à acheter au plus vite 36 avions de combat Rafale à la France. Le contrat portant sur la vente des 36 Rafale achoppait cependant sur des divergences relatives au prix unitaire de l'appareil ainsi que sur la volonté de Delhi d'obtenir des "offsets". Le ministre indien de la Défense Manohar Parrikar a ensuite déclaré que les contrats ultérieurs relatifs à l'achat d'autres avions de chasse seraient conclus dans le cadre d'accords intergouvernementaux.

    Le Rafale de Dassault Aviation est un avion de combat omnirôle, capable d'accomplir plusieurs tâches au cours d'une même mission, développé pour la Marine nationale et l'Armée de l'air françaises. Ayant effectué son premier vol en 1991, le Rafale a été plusieurs fois déployé en Afghanistan, en Libye, au Mali et en Irak.

    Lire aussi:

    Les Rafale en Inde : un contrat qui gêne
    Rafale: les négociations franco-indiennes patinent
    Mistral: l'accord franco-égyptien porte sur 950 M EUR
    Tags:
    Rafale, Dassault Aviation, Manohar Parrikar, Narendra Modi, Inde, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik