Economie
URL courte
19010
S'abonner

De son côté, le Panama ne se prête pas encore à un échange d'informations financières avec l'Union européenne.

La Commission européenne préparera d'ici six mois "une liste complète des paradis fiscaux qui n'assurent pas la transparence internationale et l'échange d'informations fiscales", a rapporté le commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, à la Fiscalité à et l'Union douanière Pierre Moscovici, en commentant le scandale qui a éclaté ces derniers jours autour de la fuite des informations sur les machinations financières baptisé "Panama Papers".

"La Commission européenne préparera d'ici six mois une véritable liste noire, européenne, commune, des paradis fiscaux. Dans les six mois, nous devons être en mesure d’avoir établi les critères pour l’établissement d’une telle liste. Nous demandons aux pays de l'Union européenne de prendre part à ce travail. Nous avons déjà élaboré une liste semblable, mais elle était incomplète", a-t-il dit.

M.Moscovici a souligné que le Panama ne se prêtait pas à la collaboration avec l'UE dans le domaine des échanges d'informations financières et a ajouté que la Commission européenne "exhortait le Panama à collaborer avec l'UE dans la lutte contre les fraudes fiscales". 

En commentant l'information sur l'implication de la Commission européenne dans l’affaire des "Panama Papers", notamment du commissaire européen au Climat et à l'Energie Miguel Arias Cañete, Pierre Moscovici a déclaré que la Commission "envisage d'utiliser toute l'information disponible dans ses travaux". 

"Le Parlement européen a toutes les données pour examiner cette affaire", a-t-il dit. En même temps il a refusé de commenter l'affaire de Miguel Arias Cañete.

Le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) a publié en ligne dimanche 3 avril des révélations sur les avoirs cachés dans des paradis fiscaux par des milliers de personnes ou organisations, parmi lesquelles figurent des dirigeants politiques en exercice, des personnalités du monde du sport et des organisations criminelles.

Lire aussi:

Panama Papers: simple comme un coup de fil
Les Panama Papers ne font que trébucher le premier ministre islandais
Porochenko cité dans l'affaire Panama Papers... mais lui c'est différent
Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
Tags:
société offshore, paradis fiscal, scandale, fraude fiscale, Commission européenne, Union européenne (UE), Miguel Arias Cañete, Pierre Moscovici, Panama, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook