Ecoutez Radio Sputnik
    Piotr Porochenko

    Porochenko: l'Ukraine sous le choc de l'"agression économique" russe

    © AFP 2017 Toru Yamanaka
    Economie
    URL courte
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)
    4991765042

    Le président ukrainien a évalué les dommages essuyés par Kiev suite à la perte du marché russe.

    L'Ukraine a perdu 15 milliards de dollars dû au fait qu'elle a perdu le marché russe, a déclaré le président ukrainien Piotr Porochenko, intervenant mardi devant le parlement.

    Les démarches de Moscou ont été un "choc économique" pour Kiev, selon lui.

    Les exportations vers la Russie continuent de baisser, a ajouté le chef de l'Etat. La part des exportations vers la Russie ne constituent déjà que 9% de l'ensemble des exportations ukrainiennes. En 2015, les exportations vers la Russie ont été réduites du double par rapport à 2014, et la tendance persiste.

    En raison de la récession économique, l'Ukraine a perdu "des dizaines voire des centaines de milliers d'emplois". "Cette agression économique est l'une des raisons principales de la chute libre du niveau de vie [en Ukraine]", a-t-il affirmé.

    Moscou a introduit, dès le 1er janvier 2016, des restrictions économiques contre Kiev qui avait soutenu les sanctions antirusses de l'Union européenne. L'embargo concerne les livraisons de viande, de saucissons, de poisson et de fruits de mer, de légumes, de fruits et de produits laitiers.

    En décembre 2015, le président russe Vladimir Poutine a suspendu l'accord sur la zone de libre-échange avec l'Ukraine.

    Dossier:
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)

    Lire aussi:

    "Vengeance cruelle de Poutine" ou quand les médias allemands perdent les pédales
    Le CEPII évalue les dommages causés par les sanctions antirusses
    L'Ukraine évalue ses pertes liées aux sanctions russes
    Une cour de Kiev interdit le remboursement de la dette de 3 mds USD à la Russie
    Tags:
    pertes économiques, sanctions, économie, Russie, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik