Ecoutez Radio Sputnik
    avions de combat Rafale

    Saga des Rafale: l'Inde obtient finalement une ristourne

    Anne-Christine Poujoulat
    Economie
    URL courte
    6576892218

    Mieux vaut tard que jamais! Au bout de cinq ans de tergiversations, le contrat d'achat de chasseurs français par l’Inde devrait être prochainement mis en œuvre.

    New Delhi a réussi à ramener à 7,8 milliards d'euros le prix des 36 chasseurs français Rafale commandés à Dassault Aviation, a annoncé jeudi le journal Economic Times.

    L'inde et la France ont signé un accord sur l'achat des chasseurs en janvier, mais le montant à payer constituait une pomme de discorde. La compagnie française Dassault Aviation insistait sur le prix de 10,5 milliards d'euros. En mai, le montant a baissé à 7,8 milliards, mais la partie indienne continuait d'insister sur une baisse ultérieure de la somme.

    Le gouvernement indien devrait bientôt prendre une décision définitive.

    DCNS logo
    © AFP 2017 LIONEL BONAVENTURE
    En réponse à la baisse du prix, la France a exigé de réduire le délai de maintenance des chasseurs de dix à cinq ans. En outre, on ne sait pas au juste comment seront répartis les frais liés à la création de l'infrastructure pour les chasseurs sur deux bases aériennes qui seront créées à ces fins. La somme du contrat ne prend pas en compte ces dépenses.

    Le premier chasseur devra être acheminé en Inde d'ici trois ans, le dernier sept ans après la signature du contrat.

    Dassault Aviation a remporté l'appel d'offres en 2011, mais le contrat n'ayant pas été conclu, son coût est passé de 8,5 à environ 11,5 milliards d'euros en 2015, compte tenu de l'inflation. 

    Lire aussi:

    La France vendra 36 Rafale à l'Inde pour 8 mds EUR
    Paris, peut-il battre son record de ventes d'armes à l'étranger en 2016?
    La France accepte de réduire le prix du Rafale pour l'Inde
    L'Inde et la France ratifient le contrat sur l'achat de Rafale
    Tags:
    contrat, avions, Rafale, Dassault Aviation, Inde, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik