Ecoutez Radio Sputnik
    Euros

    Ce que le Brexit coûte chaque semaine aux contribuables britanniques

    CC0 / Pixabay
    Economie
    URL courte
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
    3270512314

    Compte tenu du fait que le Brexit pourrait prendre jusqu’à deux ans et que chaque semaine les conseils juridiques coûtent environ 40.000 euros, la somme s’annonce rondelette…

    Le département spécial créé exclusivement pour s'occuper du Brexit a dépensé, dans les deux mois qui ont succédé au vote historique des Britanniques, plus de 300.000 euros pour payer les consultations juridiques, annonce le quotidien britannique The Independent.

    Ainsi, chaque semaine, les juristes employés par les autorités britanniques et chargés de préparer le cadre juridique de la sortie du Royaume-Uni de l'UE touchent 40.000 euros, et ce sans compter l'aide juridique externe que le gouvernement envisage encore de renforcer.

    Le 23 juin, les Britanniques se sont prononcés par référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'UE. Les premiers résultats ont été annoncés quelques minutes après la fermeture des bureaux de vote et donnaient les partisans du "In" gagnants. Toutefois, le résultat définitif a changé la donne. A 51,9%, le pays a choisi de quitter l'UE. Un cas sans précédent.

    Faisant fi des menaces de désastre économique en cas de sortie agitées par le camp du maintien et les institutions internationales, les Britanniques ont préféré croire aux promesses de reconquérir leur indépendance vis-à-vis de Bruxelles et d'arrêter l'immigration en provenance des pays de l'UE, l'un des thèmes majeurs de la campagne.

    Dossier:
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

    Lire aussi:

    Les Polonais, boucs émissaires de la campagne du Brexit ?
    Une "taxe Brexit" imposée à un Britannique avant la sortie de son pays de l'UE
    Peut-on espérer le Brexit, si on le prépare dans les cafés?
    Tags:
    contribuable, argent, Brexit, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik