Ecoutez Radio Sputnik
    Le siège de Lukoil à Moscou

    Selon Lukoil, le pétrole coûtera 60 USD l’an prochain

    © Sputnik. Sergei Pyatakov
    Economie
    URL courte
    382934

    Le prix dominant du pétrole sera de 60$ le baril à la suite de la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de réduire la production pétrolière, a déclaré vendredi le vice-président de la compagnie pétrolière et gazière Lukoil, Leonid Fedun.

    Après des mois de dissensions internes, les pays États membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ont scellé un accord « historique » censé faire remonter les prix. Jusqu'à 60 dollars le baril, selon un vice-président du pétrogazier russe Lukoil.

    L'Opep a accepté mercredi, pour la première fois depuis 2008, de plafonner sa production pour la ramener à 32,5 millions de barils par jour, afin de stabiliser le marché mondial du pétrole. Les pays non membre, la Russie comprise, ont exprimé leur intention de se joindre à l'accord et de réduire leur production totale de 600 000 barils par jour.

    « L'histoire de trois opérations similaires de l'Opep sur le marché montre que les prix du pétrole augmentent de 50 %. Cela me permet de dire avec la plus grande certitude que le prix montera à 60 dollars l'année prochaine », a déclaré à Sputnik le vice-président de Lukoil Léonide Fédoun, dans son analyse de l'avenir de l'industrie pétrolière.

    M. Fedoun a ajouté que l'Iran et l'Irak seront deux principales sources d'augmentation de la production pétrolière par l'Opep. L'Iran est revenu sur le marché au début de 2016, suite à la conclusion de l'accord nucléaire. Et l'Irak, dont la production pétrolière a été perturbée par la montée des islamistes en 2014, est parvenu à récupérer de vastes champs pétrolifères avec le soutien aérien de la coalition internationale.

    Il a cependant signalé que la reprise des prix stimulée par la décision de l'Opep de geler le niveau de production pourrait encourager la production du pétrole de schiste aux États-Unis, qui ne font pas partie de l'Opep.

    « L'Opep a réussi à stopper l'augmentation de la production de pétrole de schiste, mais la hausse du prix du pétrole pourrait entraîner une augmentation de la production de pétrole de schiste aux États-Unis », estime M. Fédoun.

    Jeudi, l'ancien secrétaire adjoint américain à l'Énergie Charles McConnell a déclaré à Sputnik que l'accord de l'Opep ne durerait pas longtemps et que s'il durait quand même, les producteurs américains de pétrole de schiste seraient en mesure de combler la demande mondiale.

    Le vice-président de Lukoil a signalé en conclusion que la nécessité de diminuer la production de pétrole en Russie ne poserait pas de problèmes techniques.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    L’OPEP veut réduire l’extraction de pétrole de 1,2 M barils/jour, les prix du brut montent
    La production pétrolière bat des records avant la réunion de l'Opep
    Les membres de l'OPEP s'accordent pour réduire la production de pétrole
    Secrétaire général de l'OPEP: «Il n'y a plus d'espace pour stocker le pétrole»
    Tags:
    accord, prix du pétrole, OPEP, Charles McConnell, Russie, États-Unis, Irak, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Grands titres